samedi 3 décembre 2016
 

Facebook poursuit l'offensive en réalité virtuelle avec de nouveaux produits pour Oculus

Facebook a dévoilé jeudi de nouveaux appareils et accessoires pour sa filiale de réalité virtuelle Oculus, dans un effort renouvelé pour accélérer le développement d'une technologie dans laquelle il voit l'avenir de l'informatique.

Le co-fondateur de Facebook, Marck Zuckerberg a donné sa conférence de presse, le 6 octobre 2016 en Californie, en revêtissant des lunettes sde réalité virtuelle

Lors d'une conférence organisée pour les développeurs à San Jose, le PDG-fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg, a  révélé qu'Oculus travaillait sur une nouvelle version plus mobile de son casque de réalité virtuelle.

Contrairement au "Rift" commercialisé depuis cette année, l'appareil répondant au nom de code "Santa Cruz" n'aura pas besoin de se brancher sur un ordinateur. "Nous travaillons toujours là-dessus", a-t-il toutefois souligné, prévenant qu'il ne s'agissait encore à ce stade que d'un prototype.

Dans un entretien avec l'AFP, Max Cohen, en charge du mobile chez Oculus, a noté le caractère "crucialement important" d'avoir un casque mobile et fonctionnant de manière indépendante, coûtant idéalement moins cher qu'une tablette iPad, pour assurer le décollage de la réalité virtuelle.

"Il y a des limitations au mobile (qui consiste généralement aujourd'hui à ajuster des lunettes sur un smartphone NDLR), et il y aura des gens qui ne voudront pas acheter un PC pour la réalité virtuelle, même s'il est bon marché", a-t-il indiqué.

"Un format (de casque) fonctionnant de manière indépendante sera l'un des formats les plus puissants et les plus accessibles pour le marché de masse", a-t-il estimé.

- Plus abordable -

En attendant, les consommateurs vont voir arriver dans les prochains mois un nouveau contrôleur baptisé "Touch", un accessoire clé qui leur permettra d'avoir des "mains" dans les mondes virtuels. Il sera expédié dans le monde entier le 6 décembre, avec un prix annoncé de 199 dollars. 

Le patron d'Oculus, Brendan Iribe, a montré par ailleurs un nouvel ordinateur compatible avec le casque Oculus Rift. Construit par la société Cyberpower et utilisant un processeur AMD, il ne devrait coûter que 499 dollars, moitié moins que la plupart des ordinateurs actuellement assez puissants pour gérer les environnements de réalité virtuelle.

Brendan Iribe a aussi annoncé des alliances avec les fabricants d'ordinateurs portables Lenovo et Asus afin de certifier ce type d'appareils pour les équipements Oculus.

"La réalité virtuelle devient plus abordable que jamais", a-t-il assuré.

Cette même idée d'une réalité virtuelle plus abordable avait déjà été évoquée plus tôt cette semaine par le géant internet Google lors de la présentation de son Daydream View, un casque fabriqué en grande partie en textile et conçu pour s'adapter sur un smartphone, qui sera vendu 79 dollars aux Etats-Unis.

A titre de comparaison, le casque Oculus Rift coûte actuellement 599 dollars, et il faut y ajouter le prix d'un ordinateur suffisamment puissant pour pouvoir s'en servir.

"Nous sommes ici pour faire de la réalité virtuelle la prochaine plateforme informatique majeure", a réaffirmé Mark Zuckerberg. "Chez Facebook, c'est une chose à laquelle nous nous engageons vraiment."

Le réseau social, qui avait payé environ 2 milliards de dollars pour racheter Oculus en 2014, a déjà investi plus de 250 millions de dollars dans le développement de contenus, et a encore budgété 250 millions supplémentaires, a précisé Mark Zuckerberg.

Une série de nouveaux jeux vidéo qui sortiront en même temps que les contrôleurs Touch étaient aussi présentés à la conférence. 

Au-delà des jeux, Mark Zuckerberg s'est par ailleurs efforcé jeudi de démontrer les usages "sociaux" potentiels de la réalité virtuelle.

Pendant qu'il était sur scène, il a lui-même mis un casque Oculus Rift pour aller retrouver virtuellement deux de ses collègues au fond de l'océan et à la surface de Mars, et discuter entretemps durant un appel vidéo avec sa femme Priscilla. Il a également pris un selfie avec cette dernière dans le monde virtuel qu'il a publié en temps réel sur son profil dans le réseau social.

Un absent notable était jeudi le cofondateur d'Oculus Palmer Luckey, qui a suscité la polémique pour ses dons à un groupe supportant le candidat à l'élection présidentielle Donald Trump avec des publications insultantes contre Hillary Clinton sur les réseaux sociaux. Plusieurs studios en vue de jeux vidéo avaient par la suite déclaré qu'ils allaient refuser de créer des contenus pour Oculus.

Source : AFP - Glenn CHAPMAN

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
Il en faut des super pouvoirs pour avancer dans les allées du Venetian hotel à Las Vegas où se tient cette semaine l'événement AWS Re:invent. La conférence mondiale des utilisateurs et des partenaires d’Amazon Web Services y réunit quelque 32 000 personnes ! Nouveaux produits et services, extensions de certains existants déjà, font d’AWS une boîte à outils de plus en plus complète pour les entreprises qui souhaitent s’engager sur le Cloud.
Il s’était rendu coupable d’avoir participé et promu une attaque DDoS contre le site d’EDF. Un internaute a été condamné à une peine de prison avec sursis et à 30000 euros de dommages et intérêts.
Le malware Disttrakt, déjà impliqué dans l’attaque de 2012 contre la compagnie Saudi Aramco, aurait de nouveau été utilisé contre plusieurs agences gouvernementales de l’Etat. L’Iran est soupçonnée d’être à l’origine de ces attaques.
Une opération conjointe entre plusieurs organisations de police et de justice vient de permettre de démanteler le réseau Avalanche et ses 800 000 noms de domaine, lequel serait à l’origine des 2/3 des attaques par phishing survenues ces dernières années.
Dans un rapport sur l’e-administration, on apprend que 70% des Français jugent avancé le développement des services publics numériques, et qu’ils sont aussi 65% à faire confiance en matière de sécurisation et de confidentialité de leurs données. 
Le maire PS du 13ème arrondissement de Paris, Jérôme Coumet, souhaite baptiser "Steve Jobs" une rue qui jouxte le futur incubateur de la Halle Freyssinet. Mais la proposition ne passe pas notamment auprès des élus communistes et écologistes. 
Le géant de Mountain View annonce le lancement d’App Maker, un service qui permet aux utilisateurs non-initiés au développement de créer des applications métiers en quelques clics. 
Expert en modernisation des grands systèmes, avec de belles références notamment dans la banque, l'assurance et les entreprises publiques, Metaware tombe dans le giron de GFI Informatique. 
Le délit d’entrave existe depuis 1993 concernant l’IVG. La ministre de la Famille et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, soutient la proposition de loi qui veut l’étendre à internet dans la mesure où il s’est déplacé sur la toile. Celle-ci a été adoptée par les députés.
C’est une faille déjà exploitée que Firefox vient de patcher. Problème : la vulnérabilité affectait également le navigateur du projet Tor et pourrait avoir été utilisée par le FBI contre le site pédopornographique PlayPen.
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

RÉALITÉ VIRTUELLE : Ce que vous pouvez en attendre - ESPORT : l'informatique derrière le phénomène planétaire - Windows et Android, les meilleurs ennemis - Les promesses de Java 9 - OpenStack : une plateforme Cloud mature mais ambiguë - Shopping Tech : coups de coeur pour Cubetto, Orbi et Thingz...

 

UN FUTUR SANS WINDOWS ? : Comment les entreprises s'émancipent peu à peu - Vendée Globe : l'informatique hors-normes - Ces SSII et ESN où il ne fait pas bon être informaticien - "Il faut un ministère du Numérique" (Bertrand Diard, président de Tech In France)...

 

SÉCURITÉ DES MOBILES : les menaces qui ciblent les entreprises - VOITURES CONNECTÉES : comment elles carburent à la data, Qwant côté cuisine, Découverte Azure DocumentDB, JBoss le serveur d'applications open source, Rencontre avec Mounir Mahjoubi...