mardi 17 janvier 2017
 

Un avion évacué aux Etats-Unis après un dégagement de fumée d'un Galaxy Note 7

Un avion a été évacué aux Etats-Unis après un dégagement de fumée provoqué par un téléphone Galaxy Note 7 de Samsung, dont le propriétaire assure qu'il s'agit d'un modèle de remplacement.

Le Galaxy Note 7 a fait l'objet le mois dernier d'un rappel mondial de 2,5 millions d'exemplaires pour un risque d'explosion

Dernière "phablette" haut de gamme du fabricant coréen, le Note 7 a fait l'objet le mois dernier d'un rappel mondial de 2,5 millions d'exemplaires pour un risque d'explosion, alors que des batteries défectueuses de la première version de l'appareil ont littéralement carbonisé certains exemplaires.

La compagnie Southwest Airlines a rapporté que son vol 994 avait dû être évacué mercredi alors qu'il s'apprêtait à décoller de l'aéroport de Louisville (Kentucky).

"Tous les clients et l'équipage ont quitté l'appareil calmement et en toute sécurité à travers la porte principale de la cabine", selon un communiqué de la compagnie.

Quelque 60% des acheteurs américains du Galaxy note 7 avaient remplacé leurs modèles à la fin septembre.

Brian Green, le passager identifié par les médias américains comme le propriétaire du téléphone à l'origine de l'évacuation, a assuré que son appareil était un modèle de remplacement.

Selon le site spécialisé dans la high-tech The Verge, il aurait éteint son téléphone avant le décollage, une affirmation confirmée par d'autres passagers, selon le New York Times.

"Tant que nous ne serons pas en possession de l'appareil, nous ne pourrons pas confirmer que cet incident implique le nouveau Note 7", a réagi Samsung dans un communiqué.

"Nous travaillons avec les autorités et Southwest pour récupérer l'appareil et confirmer la cause (de l'incident). Lorsque nous l'aurons examiné, nous aurons plus d'informations à partager".

Face aux incidents sur la première version du Note 7, de nombreuses compagnies aériennes, et les autorités de la sécurité aérienne de pays comme l'Australie, le Canada, le Japon, l'Indonésie et l'Inde, avaient appelé à interdire l'utilisation du Galaxy Note 7 à bord des avions.

Le rappel de son dernier modèle phare est une gifle pour le groupe sud-coréen qui doit composer avec la féroce concurrence de l'américain Apple dans le haut de gamme, ainsi que des fabricants chinois comme Huawei.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
L’éditeur a présenté un navigateur conceptuel. Baptisé Neon, il propose une interface complètement repensée et intègre surtout des fonctions pratiques et intéressantes au quotidien. 

Un rapport adopté par la commission des affaires juridiques du Parlement européen demande la mise en place d’un cadre légal au niveau européen sur les droits des robots.

Airbnb, Abritel et autres sont visés par une plainte des professionnels de l’hôtellerie et de l’immobilier. Les parties civiles déplorent les inégalités entre ces nouveaux acteurs, moins tenus par les contraintes légales, et eux, souffrant de cette concurrence déséquilibrée.

WhatsApp chiffre de bout en bout les conversations, ce qui est très bien. Il se réserve cependant le droit de forcer la génération de nouvelles clés sans en avertir l’utilisateur, ce qui est moins bien. Faut-il parler de backdoor ? WhatsApp, soutenu par Open Whisper System, soutient qu’il s’agit d’un choix ergonomique, rendant le chiffrement transparent.

Le géant de Redmond a choisi une start-up canadienne spécialisée en deep learning pour sa première acquisition de l’année. Maluuba est spécialisée dans le traitement de requêtes en langage naturel.

La société israélienne spécialisée dans la sécurité et l’analyse forensic mobile a été victime d’un vol de données : 900 Go incluant des informations client, des bases de données ainsi que des informations techniques relatives à ses produits. 

Institution rattachée au premier ministre, France Stratégie propose deux alternatives à l’État dans sa gestion des innovations disruptives : permettre l’expérimentation dans un cadre réglementaire détaillé ou fixer un cadre général souple. 

A en croire le nouveau président des Etats-Unis, la sécurité informatique des institutions américaines est catastrophique. En témoignent les diverses attaques subies ces derniers mois. Donald Trump a donc commandé un rapport aux deux futurs patrons du renseignement américain et a fait de Rudy Giuliani, ancien maire de New York, son conseiller en cybersécurité.

La start-up d’origine française renforce sa solution de marketing mobile sur 2 axes : l’optimisation et les outils d’interaction. 

La société de service bordelaise approfondit son partenariat avec HPE et propose 2 nouvelles offres dans le Cloud sur SAP HANA et un IaaS (Infrastructure as a Service).

Toutes les News
Derniers commentaires