vendredi 20 janvier 2017
 

Cuba: les médias libres handicapés par l'accès limité à internet

L'accès limité et coûteux à internet à Cuba freine la progression de la liberté de la presse et bride l'audience des médias indépendants en ligne, déplore le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) dans un rapport publié mercredi.

A Cuba, l'heure de connexion à internet dans les quelque 200 zones wifi coûte encore 2 dollars, alors que le salaire mensuel moyen n'est que de 28 dollars

Selon l'ONG basée à New-York, la "presse cubaine, encouragée par l'appel en faveur des réformes du président Raul Castro en 2010, bénéficie d'un espace accru pour (diffuser) les opinions critiques" à la faveur du développement des blogs et sites d'information en ligne.

Aujourd'hui, précise l'organisation, l'île abrite "une blogosphère animée, un nombre toujours plus important de site web d'informations (...) et une génération innovante de journalistes indépendants". 

Au total, le CPJ recense quelque 3.000 blogs consacrés à Cuba et précise plus généralement que les nouveaux portails créés en ligne "ont fondamentalement transformé le panorama médiatique cubain ces cinq dernières années", malgré l'absence de médias privés sur les autres supports (radio, TV, presse papier). 

Toutefois, "le harcèlement et les intimidations menées par les autorités, le vide juridique provoqué par des dispositions légales restrictives et dépassées sur l'activité de la presse, ainsi que l'accès limité et coûteux à internet freinent (ces) progrès", indique le CPJ, regrettant que "la majorité des contenus (soit) consommée" à l'étranger.

A Cuba, l'ouverture progressive d'internet au grand public engagée en 2013 n'a pas été accompagnée des baisses tarifaires attendues. Et les quelque 200 zones wifi de l'île facturent encore l'heure de connexion à 2 dollars, une somme prohibitive dans un pays où le salaire moyen n'est que de 28 dollars mensuels. 

Concernant les connexions à domicile, celles-ci demeurent exclusivement réservées à certaines professions (médecins, universitaires, artistes ou journalistes) et l'accès à un certain nombre de sites proches de l'opposition reste bloqué par les autorités.

Dans ce contexte, la plupart des journalistes indépendants "ont recours à des procédés originaux pour diffuser leur travail vers un public majoritairement déconnecté", constate le CPJ.

"Les dissidents, les journalistes (indépendants) qui traitent de questions sociales sans être considérablement hostiles (au gouvernement), les blogueurs pro-gouvernementaux et les représentants de la presse d'Etat se rejoignent tous sur un point, assure le CPJ. Ils souhaitent que les autorités leur offre un accès à la fois meilleur, plus économique et moins restreint" à internet.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
Le réseau social des professionnels s’offre, enfin, une nouvelle interface plus claire et intuitive.

Le programme sera lancé au printemps prochain et va faciliter les procédures d’installation d’entrepreneurs et d’investisseurs étrangers en France. 

La secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation Axelle Lemaire a lancé le plan France IA, trois mois avant la fin de son mandat. Le but est de mettre en place une stratégie cohérente pour valoriser au mieux le potentiel des acteurs français de la filière.

Lors des dernières étapes, nous avons rencontré des entreprises dont la notoriété est moindre mais les technologies sont des plus intéressantes. Rubrik, Open vStorage, Datos IO, retenez bien ces noms, ils vont certainement devenir connus dans les mois qui viennent.

L’agence de sécurité américaine a annoncé la mise en ligne de 930 000 documents déclassifiés. Le tout est d’ores et déjà disponible gratuitement sur leur site.

L’opérateur proposera à partir du 23 janvier une 4G Box. Elle sera disponible pour les 10 millions de foyers situés en zone peu denses et « qui souffrent d’un Internet trop lent ». 

DDN, Cohesity et Igneous ont en commun d’apporter un refrain différent dans le monde du stockage, loin des antiennes habituelles des constructeurs et éditeurs du secteur. Point avec ces 3 acteurs visités lors du dernier IT Press Tour.

L’Agence Nationale des Fréquences achève une expérimentation à Annecy dans laquelle elle supplée les antennes « macro » 2G-3G-4G avec des « petites antennes à faible puissance » en complément local. Ce schéma préfigure très probablement des réseaux mobiles de demain. 

Moins d’un an après sa nomination à la tête du Conseil National du Numérique (CNNum), Mounir Mahjoubi annonce qu’il démissionne pour rejoindre l’équipe « En Marche » d’Emmanuel Macron en tant que responsable de la campagne numérique. Il nous explique son choix. 

La gendarmerie a présenté ses outils numériques au cours d’une journée d’information. Le pôle de lutte contre la cybercriminalité n'est plus le seul à être entré dans la transition numérique. Les smartphones pour les contrôles routiers ont fait leur apparition. 

Toutes les News
Derniers commentaires