mardi 17 janvier 2017
 

Apple va installer son QG londonien dans l'ex-centrale de Battersea

Le groupe informatique américain Apple a annoncé mercredi qu'il allait installer son QG londonien dans la centrale électrique désaffectée de Battersea, objet d'un vaste projet de rénovation urbaine.

Le nouveau QG londonien d'Apple dans l'ancienne centrale désaffectée de Battersea

"Nous sommes impatients d'ouvrir le nouveau campus de Londres d'Apple à la centrale électrique de Battersea en 2021", a expliqué Apple dans un communiqué.

Les quelque 1400 employés seront redéployés sur ce nouveau site, sur les rives de la Tamise, dans le sud-ouest de Londres, quittant les huit ensembles de bureaux où ils travaillent actuellement dans la capitale britannique. Le siège européen du groupe restera à Cork, en Irlande, mais le site de Battersea deviendra l'un des principaux de la marque dans le monde.

Le fabricant de l'iPhone et de l'iPad va louer les six étages les plus élevés de l'un des principaux bâtiments du site en rénovation, autour d'un large atrium. Il a prévu suffisamment d'espace pour pouvoir y faire travailler jusqu'à 3.000 personnes, laissant penser qu'il pourrait à terme augmenter sa présence dans la capitale britannique.

Construite en deux phases, en 1920 puis 1930-1940, la centrale électrique de Battersea est un bâtiment massif doté de quatre cheminées blanches qui culminent à 100 mètres de hauteur. C'est l'un des principaux bâtiments industriels en brique du monde mais elle ne produit plus d'électricité depuis 1983.

Son architecture reconnaissable entre toutes lui a permis de figurer en bonne place dans la culture populaire britannique, servant de décor au film "Help!" des Beatles en 1965 et apparaissant en couverture du disque "Animals" de Pink Floyd en 1977.

Le ministre des Finances Philip Hammond a immédiatement salué cette annonce qui "renforce la place de Londres comme centre technologique" et montre "que les entreprises continuent d'investir dans l'avenir du Royaume-Uni", au moment où des experts pointent un risque pour les investissements dans le pays qui va sortir de l'Union européenne.

La rénovation du site de Battersea constitue un énorme chantier de 9 milliards de livres (11,7 milliards d'euros), visant à revitaliser la zone s'étendant autour de l'ancienne centrale électrique au charbon, afin d'y mettre à disposition logements, bureaux, espaces commerciaux et de loisirs. Les premiers habitants pourraient emménager d'ici à la fin de l'année dans un bloc d'immeuble reconstruit, tandis que les premiers magasins et restaurants pourraient ouvrir leurs portes au printemps prochain.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
L’éditeur a présenté un navigateur conceptuel. Baptisé Neon, il propose une interface complètement repensée et intègre surtout des fonctions pratiques et intéressantes au quotidien. 

Un rapport adopté par la commission des affaires juridiques du Parlement européen demande la mise en place d’un cadre légal au niveau européen sur les droits des robots.

Airbnb, Abritel et autres sont visés par une plainte des professionnels de l’hôtellerie et de l’immobilier. Les parties civiles déplorent les inégalités entre ces nouveaux acteurs, moins tenus par les contraintes légales, et eux, souffrant de cette concurrence déséquilibrée.

WhatsApp chiffre de bout en bout les conversations, ce qui est très bien. Il se réserve cependant le droit de forcer la génération de nouvelles clés sans en avertir l’utilisateur, ce qui est moins bien. Faut-il parler de backdoor ? WhatsApp, soutenu par Open Whisper System, soutient qu’il s’agit d’un choix ergonomique, rendant le chiffrement transparent.

Le géant de Redmond a choisi une start-up canadienne spécialisée en deep learning pour sa première acquisition de l’année. Maluuba est spécialisée dans le traitement de requêtes en langage naturel.

La société israélienne spécialisée dans la sécurité et l’analyse forensic mobile a été victime d’un vol de données : 900 Go incluant des informations client, des bases de données ainsi que des informations techniques relatives à ses produits. 

Institution rattachée au premier ministre, France Stratégie propose deux alternatives à l’État dans sa gestion des innovations disruptives : permettre l’expérimentation dans un cadre réglementaire détaillé ou fixer un cadre général souple. 

A en croire le nouveau président des Etats-Unis, la sécurité informatique des institutions américaines est catastrophique. En témoignent les diverses attaques subies ces derniers mois. Donald Trump a donc commandé un rapport aux deux futurs patrons du renseignement américain et a fait de Rudy Giuliani, ancien maire de New York, son conseiller en cybersécurité.

La start-up d’origine française renforce sa solution de marketing mobile sur 2 axes : l’optimisation et les outils d’interaction. 

La société de service bordelaise approfondit son partenariat avec HPE et propose 2 nouvelles offres dans le Cloud sur SAP HANA et un IaaS (Infrastructure as a Service).

Toutes les News
Derniers commentaires