samedi 3 décembre 2016
 

La salle de cinéma de demain, un lieu de vie hyperconnecté à son public

À la pointe de la technologie, en interaction constante avec son public, proposant toujours plus de contenus et services, du restaurant à la garderie: la salle de cinéma de demain sera un lieu de vie hyperconnecté, selon un rapport publié mardi.

En interaction constante avec son public, proposant toujours plus de contenus et services, du restaurant à la garderie: la salle de cinéma de demain sera un lieu de vie hyperconnecté

Alors que 40.000 nouvelles salles ont été créées dans le monde entre 2005 et 2015, avec une croissance fulgurante en Chine, "la salle de cinéma a un avenir", souligne ce rapport de Jean-Marie Dura, ex-directeur général du réseau UGC et de la société spécialisée dans le numérique Ymagis.

Mais, "dans un contexte de profondes mutations" (avènement du numérique, montée en puissance des réseaux sociaux...), "elle doit relever de nombreux défis", poursuit ce document intitulé "La salle de cinéma de demain", remis à la présidente du Centre national du cinéma (CNC) Frédérique Bredin.

Premier changement, les salles de cinéma vont connaître un "retour en centre-ville" dans la plupart des pays du monde, avec "des cinémas haut de gamme, très urbains", selon le rapport. 

Avec une identité architecturale forte, œuvres d'architectes connus ou détournant d'anciens bâtiments industriels, ces cinémas offriront de nouveaux services, du dîner dans la salle (déjà tendance aux États-Unis) à la garderie pour les enfants, en passant par la librairie ou le bar avec vins haut de gamme et produits bio.

Ils seront aussi conçus comme des lieux de vie et de rencontres ouverts sur d'autres disciplines (expositions, concerts), avec un public davantage impliqué dans le financement du lieu ou l'animation.

Les multiplexes, eux, devraient continuer à avoir toute leur place, mais se différencier davantage en se tournant vers le spectaculaire. 

Ils le feront avec "plus de technologie", appelée à offrir de nouvelles sensations aux côtés de la 3D (projection laser, son immersif, salles dédiées à la réalité virtuelle...), des sièges plus grands, inclinables et plus espacés, ou une programmation "enrichie de contenus alternatifs attractifs pour les jeunes, comme le e-gaming (tournois de jeux vidéos) et les séries TV".

- "aller chercher le spectateur" -

Alors que les équipements à la maison sont de plus en plus sophistiqués, les salles devront aussi investir de manière plus conséquente et plus fréquente dans les nouvelles technologies.

Grâce au numérique qui rend disponible une multitude de contenus, elle pourra proposer davantage de "hors film" (retransmission de concerts, théâtre, opéra, conférences et cours, séries...) ou de "hors écran" (plateforme de VOD proposant des bonus sur le site internet de la salle).

Hyperconnectée, la salle devra également "aller chercher le spectateur là où il est", sur internet, les réseaux sociaux et sur son smartphone, notamment les jeunes. Cela obligera les exploitants à "développer un véritable savoir-faire en matière de communication digitale", avec une connaissance fine du spectateur.

Les cinémas devront notamment s'appuyer sur "une billetterie en ligne performante", souligne ce rapport, alors que l'achat sur internet n'a représenté que 6,2% des entrées en 2014 en France mais 30% au Royaume-Uni. Il serait à plus de 20% aux États-Unis et plus de 50% en Chine, où la vente de billets de cinéma passe beaucoup par les opérateurs de téléphonie ou de commerce en ligne.

Par ailleurs, la montée en puissance du marché asiatique - surtout chinois -, où le cinéma est surtout vu comme un loisir de masse, pourrait avoir des répercussions dans le reste du monde, pointe le document.

Parmi les conséquences attendues: des blockbusters davantage conçus pour plaire au public chinois, une prise de contrôle de certains circuits européens, ou un usage plus tourné vers le divertissement que vers la culture.

L'exploitation "est entrée dans une phase de consolidation aux niveaux régional et mondial, qui aboutira à la création de cinq ou six grandes chaînes internationales", forçant les autres opérateurs à "se différencier toujours plus", conclut le rapport.

Source : AFP - Sophie LAUBIE

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
Il en faut des super pouvoirs pour avancer dans les allées du Venetian hotel à Las Vegas où se tient cette semaine l'événement AWS Re:invent. La conférence mondiale des utilisateurs et des partenaires d’Amazon Web Services y réunit quelque 32 000 personnes ! Nouveaux produits et services, extensions de certains existants déjà, font d’AWS une boîte à outils de plus en plus complète pour les entreprises qui souhaitent s’engager sur le Cloud.
Il s’était rendu coupable d’avoir participé et promu une attaque DDoS contre le site d’EDF. Un internaute a été condamné à une peine de prison avec sursis et à 30000 euros de dommages et intérêts.
Le malware Disttrakt, déjà impliqué dans l’attaque de 2012 contre la compagnie Saudi Aramco, aurait de nouveau été utilisé contre plusieurs agences gouvernementales de l’Etat. L’Iran est soupçonnée d’être à l’origine de ces attaques.
Une opération conjointe entre plusieurs organisations de police et de justice vient de permettre de démanteler le réseau Avalanche et ses 800 000 noms de domaine, lequel serait à l’origine des 2/3 des attaques par phishing survenues ces dernières années.
Dans un rapport sur l’e-administration, on apprend que 70% des Français jugent avancé le développement des services publics numériques, et qu’ils sont aussi 65% à faire confiance en matière de sécurisation et de confidentialité de leurs données. 
Le maire PS du 13ème arrondissement de Paris, Jérôme Coumet, souhaite baptiser "Steve Jobs" une rue qui jouxte le futur incubateur de la Halle Freyssinet. Mais la proposition ne passe pas notamment auprès des élus communistes et écologistes. 
Le géant de Mountain View annonce le lancement d’App Maker, un service qui permet aux utilisateurs non-initiés au développement de créer des applications métiers en quelques clics. 
Expert en modernisation des grands systèmes, avec de belles références notamment dans la banque, l'assurance et les entreprises publiques, Metaware tombe dans le giron de GFI Informatique. 
Le délit d’entrave existe depuis 1993 concernant l’IVG. La ministre de la Famille et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, soutient la proposition de loi qui veut l’étendre à internet dans la mesure où il s’est déplacé sur la toile. Celle-ci a été adoptée par les députés.
C’est une faille déjà exploitée que Firefox vient de patcher. Problème : la vulnérabilité affectait également le navigateur du projet Tor et pourrait avoir été utilisée par le FBI contre le site pédopornographique PlayPen.
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

RÉALITÉ VIRTUELLE : Ce que vous pouvez en attendre - ESPORT : l'informatique derrière le phénomène planétaire - Windows et Android, les meilleurs ennemis - Les promesses de Java 9 - OpenStack : une plateforme Cloud mature mais ambiguë - Shopping Tech : coups de coeur pour Cubetto, Orbi et Thingz...

 

UN FUTUR SANS WINDOWS ? : Comment les entreprises s'émancipent peu à peu - Vendée Globe : l'informatique hors-normes - Ces SSII et ESN où il ne fait pas bon être informaticien - "Il faut un ministère du Numérique" (Bertrand Diard, président de Tech In France)...

 

SÉCURITÉ DES MOBILES : les menaces qui ciblent les entreprises - VOITURES CONNECTÉES : comment elles carburent à la data, Qwant côté cuisine, Découverte Azure DocumentDB, JBoss le serveur d'applications open source, Rencontre avec Mounir Mahjoubi...