samedi 1 octobre 2016
 

Une technique d'imagerie révèle l'une des plus vieilles copies d'un texte de l'ancien testament

Une nouvelle technique d'imagerie numérique en 3D a révélé le contenu d'une très ancienne version d'un texte de l'ancien testament, datant d'au moins quinze siècles et qui est trop endommagée et fragile pour être déroulée.

Un fragment calciné de manuscrit photographié au laboratoire des manuscrits de la Mer Morte, le 20 juillet 2015 à Jérusalem

Cette technologie ouvre ainsi une nouvelle fenêtre sur le passé et ses secrets.

Une équipe de recherche américano-israélienne a pu déterminer que ce document, fait de peau d'animal, était une version du Lévitique, le troisième des cinq livres de Moïse, la Torah, dont il contient les deux premiers chapitres.

Leur découverte est publiée mercredi dans la revue scientifique américaine Science Advances.

Ces chercheurs ont pu produire virtuellement une image du document entièrement déroulé, montrant un texte de 35 lignes dans chaque colonne, dont 18 étaient préservées et 17 ont été reconstituées.

Le manuscrit, qui ne pourra jamais être ouvert vu son mauvais état, a été mis au jour en 1970 lors de travaux d'excavation à la synagogue d'Ein Gedi en Israël, près de la rive occidentale de la Mer Morte.

Toute la structure principale du document était brûlée et écrasée et continuait à se désintégrer chaque fois qu'on y touchait, expliquent les chercheurs.

En lisant le manuscrit d'Ein-Gedi, "nous avons été frappés par le fait que certains passages sont identiques dans le moindre détail calligraphique et l'organisation des sections au texte Massorétique, qui fait autorité au sein du judaïsme", a expliqué, lors d'une conférence de presse téléphonique, Michael Segal, directeur de la faculté de Philosophie et de Religion à l'Université Hébraïque de Jérusalem.

Mais ce document "ne nous indique pas comment était le texte original", a-t-il précisé.

L'expert souligne que cette version des deux chapitres du troisième livre du Lévitique d'Ein-Gedi "représente le texte biblique le plus complet et le plus significatif de l'antiquité mis au jour" depuis la découverte des manuscrits de la mer Morte.

- 'Manuscrits uniques et fascinants' -

Le Massorétique est un document médiéval qui était utilisé par les Juifs en Europe et cette découverte "nous indique que les Juifs l'utilisaient également avant cela sur la terre d'Israël", a noté Emanuel Tov, professeur à l'Université Hébraïque à Jérusalem, co-auteur de la découverte. 

Pour pouvoir lire à l'intérieur du manuscrit ces scientifiques ont utilisé une tomographie numérique avancée, un scanner en 3D, qui a pu détecter les traces de métal contenu dans l'encre et la texture du document.

"Nous avons été très surpris de la qualité de ces images", a souligné le professeur Segal.

"La plus grande partie du texte est lisible ou tout au moins presque aussi lisible que ceux des manuscrits préservés de la Mer Morte", a-t-il ajouté.

Ces manuscrits sont constitués de plusieurs parchemins et fragments de papyrus pour la plupart en hébreu, mais aussi en grec et en araméen découverts entre 1947 et 1956 près de Qumran en Cisjordanie.

La plupart n'ont pas été déchiffrés et ces chercheurs espèrent que cette nouvelle technique d'imagerie va permettre de dévoiler leurs secrets.

"Ces travaux ouvrent une nouvelle fenêtre nous permettant de remonter dans le temps en lisant des documents dont on pensait qu'ils étaient perdus vu leur mauvais état de conservation", a expliqué Brent Seales, professeur de sciences informatiques à l'université du Kentucky, un des principaux auteurs de ces travaux.

"Il existe tellement d'autres manuscrits uniques et fascinants qui pourraient ainsi livrer leurs secrets", a-t-il souligné, citant notamment les papyrus carbonisés d'Herculanum, lors d'une éruption du Vésuve au premier siècle.

Ces documents ont été retrouvés dans une villa qui aurait appartenu au beau-père de Jules César.

Cette technologie pourrait aussi avoir des applications en médecine légale et dans le secteur du renseignement, selon ces scientifiques.

Source : AFP - Jean-Louis SANTINI

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
L’éditeur regroupe l’ensemble des équipes travaillant sur les différents projets d’intelligence artificielle au sein d’une division unique de plus de 5000 personnes.

Raspbian a droit, avec PIXEL, à une révision en profondeur de son environnement graphique et à quelques nouveaux outils et services. L’OS se dote d’une interface plus agréable tandis que Chromium fait son entrée dans l’environnement du Pi.

Vous adorez Waze et son aspect collaboratif ? Oubliez tout ca : HERE et ses trois patrons (BMW, Audi, Mercedes) veulent vous montrer comment et pourquoi ils disposent du meilleur système au monde.
Aux termes d’un partenariat entre les deux entreprises, les Renault pourront dès 2017 afficher le célèbre Waze directement sur les écrans tactiles embarqués, en déportant l’écran du smartphone grâce à Android Auto. 
Quelques jours avant sa keynote du 4/10, Google renomme et regroupe ses services. Les Google Apps for Work deviennent G Suite et rejoignent Gmail, Drive, Doc, mais aussi API, les outils de machine learning, Chrome OS ou encore Android au sein de Google Cloud. Et c’est bien plus qu’un simple rebranding !
Cette nouvelle opération de fusion-acquisition se réaliserait à un montant minimum de 30 milliards de dollars, ce qui en ferait une des plus importantes d'un secteur particulièrement sollicité depuis 2015.
Les deux entreprises ont annoncé une collaboration autour de l’intégration des outils de chacune au sein de leurs solutions respectives. Une manière pour de renforcer leur offre de services à l’heure où Microsoft sort les crocs.
Le géant du cloud posera ses valises en région parisienne. Sa nouvelle infrastructure sera opérationnelle à partir de 2017. Une bonne nouvelle pour les clients. 
Le programme de rappel des Galaxy Note 7, affligés d’un problème de batterie, se passe mieux que prévu. Samsung semble enthousiaste et remercie ses clients de leur fidélité, 90% des terminaux défectueux étant remplacés par un autre Galaxy, S7 ou Note 7 fonctionnel. Les livraisons devraient débuter en Europe à compter du 28 octobre, sauf retard.
Les cinq géants américains se sont réunis autour d’une bannière commune pour banaliser et rassurer sur le sujet de l’intelligence artificielle. Ils ont créé une association à but non lucratif. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0