dimanche 11 décembre 2016
 

Le patron de Facebook donnera 3 milliards de dollars contre les maladies

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg et sa femme ont promis mercredi de verser 3 milliards de dollars dans la décennie à venir pour contribuer à la prévention et la guérison des maladies, une manière d'assurer un avenir plus sûr à leur fille.

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg, le 21 février 2016 à Barcelone

"C'est un objectif ambitieux", a convenu M. Zuckerberg lors d'un événement à San Francisco en annonçant ce nouveau don de la Chan Zuckerberg Initiative, l'association montée par le jeune entrepreneur et sa femme Priscilla Chan. "Mais nous avons passé ces dernières années à en discuter avec des experts qui estiment que c'est possible, donc on va essayer de creuser le sujet".

Leur fille Max est née en fin d'année dernière. Peu après, les époux Zuckerberg s'étaient engagés à donner 99% de leur fortune, soit quelque 45 milliards de dollars en actions Facebook, à des oeuvres caritatives au cours de leur existence.

Le jeune entrepreneur philanthrope de 32 ans estime que, étant donnée l'espérance de vie moyenne, ce don permettra à la Chan Zuckerberg Initiative d'avoir assez de moyens jusqu'à la fin de ce siècle pour trouver des traitements contre toutes les maladies ou, à défaut, de rendre gérables celles qui sont à l'heure actuelle mortelles.

Priscilla Chan, qui est elle-même pédiatre, a souligné, très émue, que cela ne signifiait pas que les enfants ne seraient plus malades, mais qu'ils le seront moins, et moins souvent.

Cet investissement sera le premier d'un effort que le couple Zuckerberg espère "collectif".

Leur premier don de 600 millions de dollars servira à créer un grand centre biologique ("biohub") à San Francisco où chercheurs et scientifiques travailleront de concert au développement d'outils pour mieux étudier et comprendre les maladies.

"A travers l'histoire de la science, la plupart des grandes percées ont été précédées par des inventions de nouvelles technologies qui vous permettent de penser différemment", a ajouté Mark Zuckerberg, mentionnant comme exemples l'invention du microscope ou le séquençage de l'ADN. "Ces outils créent également des avancées sur la manière de soigner les maladies".

- "Des choses extraordinaires" -

Ce "biohub" rassemblera des ingénieurs et scientifiques de trois prestigieuses universités californiennes pour qu'ils mettent leurs efforts en commun.

"Nous prévoyons d'investir des milliards de dollars dans les décennies à venir", a repris Mark Zuckerberg. "Mais il faudra des années pour que ces outils soient construits, et encore plus longtemps pour qu'ils fonctionnent à pleine capacité. C'est dur mais nous devons être patients, c'est important".

Cornelia "Cori" Bargmann, neuro-scientifique reconnue de l'Université Rockefeller et du Howard Hughes Medical Institute, a été recrutée pour diriger ce projet.

Dans son approche, le patron de Facebook a estimé qu'il existait une poignée de grosses maladies, comme le cancer ou les maladies neurodégénératives, et il est "assez aisé" d'imaginer quels types d'outils seraient nécessaires pour mieux les comprendre et trouver le moyen de les guérir.

Mark Zuckerberg a ainsi évoqué la possibilité de mettre à profit les progrès en intelligence artificielle pour travailler sur l'imagerie du cerveau par exemple, ou pour apprendre à des machines à analyser toutes seules le génome, ce qui permettrait d'accélérer les recherches.

Les époux Chan et Zuckerberg espèrent également que leur initiative poussera d'autres personnes à travers le monde à financer la recherche médicale.

L'autre milliardaire philanthrope Bill Gates participait à l'événement lors duquel le patron de Facebook a annoncé son don à la recherche mercredi. Lui aussi a fait des progrès médicaux à travers le monde une priorité de la fondation qu'il a créée avec son épouse Melinda.

M. Gates a loué l'initiative des époux Zuckerberg, "très ambitieuse". "Je n'ai aucun doute sur le fait qu'ils feront avancer les choses", a-t-il dit.

"Mark et Priscilla inspirent toute une nouvelle génération de philanthropes qui feront des choses extraordinaires", a-t-il ajouté.

Source : AFP - Glenn CHAPMAN

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
L’opérateur historique pourrait envisager une acquisition du groupe Canal+ pour se renforcer sur les contenus et accélérer la fameuse convergence. 
La branche « Identity Management » de 3M tombe dans l’escarcelle de Gemalto pour 850 millions de dollars. 
A l’occasion d’une semaine consacrée à la formation en informatique, 17 femmes travaillant pour Microsoft Research livrent leurs prévisions pour l’année prochaine et pour 2027.
Le géant de l’e-commerce vient une fois encore de se mettre à dos les géants de la grande distribution. Mieux que la livraison dans l’heure, le magasin physique, celui où l’on va faire ses courses pour la semaine. Mais à la différence de nos enseignes classiques, Amazon Go a remplacé les caisses et les caissiers par des capteurs et de l’intelligence artificielle.
Taillée pour l’Internet des Objets, cette nouvelle mouture du Bluetooth améliore donc la vitesse ou, la portée et les données. Parallèlement, le SIG évoque aussi le Bluetooth Mesh. 
La mystérieuse start-up serait très loin de la sortie de son produit révolutionnaire. L’entreprise aurait largement surévalué les capacités de son appareil de réalité virtuelle et/ou augmentée. En l’état actuel, il serait moins abouti qu’HoloLens de Microsoft, lequel est disponible depuis quelques semaines.
Le Canadien lance une plateforme de sécurité qui vise à sécuriser l’entreprise depuis son SI central jusqu’à tous les terminaux quels qu’ils soient, des mobiles aux objets connectés. Cela passe par l’intégration complète de toutes les entreprises rachetées récemment. 
La jeune pousse et le service de stockage viennent d’annoncer une intégration plus poussée de leurs services. Bot, permissions, prévisualisation… plusieurs fonctionnalités de Drive pourront désormais être gérées depuis Slack.
Dans la catégorie des objets connectés vous n'aurez que l'embarras du choix. Semelles intelligentes (et chauffantes) pour l'hiver ? Concierge 2.0 ? A vous de choisir...
Microsoft planche sur une version de Windows 10 compatible avec les puces ARM de Qualcomm et capable d’exécuter des applications Win32. En parallèle, il travaille avec Intel à définir les spécifications des PC du futur, avec en ligne de mire les assistants virtuels domestiques, un marché en pleine croissance.
Derniers commentaires