dimanche 25 septembre 2016
 

Le patron de Facebook donnera 3 milliards de dollars contre les maladies

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg et sa femme ont promis mercredi de verser 3 milliards de dollars dans la décennie à venir pour contribuer à la prévention et la guérison des maladies, une manière d'assurer un avenir plus sûr à leur fille.

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg, le 21 février 2016 à Barcelone

"C'est un objectif ambitieux", a convenu M. Zuckerberg lors d'un événement à San Francisco en annonçant ce nouveau don de la Chan Zuckerberg Initiative, l'association montée par le jeune entrepreneur et sa femme Priscilla Chan. "Mais nous avons passé ces dernières années à en discuter avec des experts qui estiment que c'est possible, donc on va essayer de creuser le sujet".

Leur fille Max est née en fin d'année dernière. Peu après, les époux Zuckerberg s'étaient engagés à donner 99% de leur fortune, soit quelque 45 milliards de dollars en actions Facebook, à des oeuvres caritatives au cours de leur existence.

Le jeune entrepreneur philanthrope de 32 ans estime que, étant donnée l'espérance de vie moyenne, ce don permettra à la Chan Zuckerberg Initiative d'avoir assez de moyens jusqu'à la fin de ce siècle pour trouver des traitements contre toutes les maladies ou, à défaut, de rendre gérables celles qui sont à l'heure actuelle mortelles.

Priscilla Chan, qui est elle-même pédiatre, a souligné, très émue, que cela ne signifiait pas que les enfants ne seraient plus malades, mais qu'ils le seront moins, et moins souvent.

Cet investissement sera le premier d'un effort que le couple Zuckerberg espère "collectif".

Leur premier don de 600 millions de dollars servira à créer un grand centre biologique ("biohub") à San Francisco où chercheurs et scientifiques travailleront de concert au développement d'outils pour mieux étudier et comprendre les maladies.

"A travers l'histoire de la science, la plupart des grandes percées ont été précédées par des inventions de nouvelles technologies qui vous permettent de penser différemment", a ajouté Mark Zuckerberg, mentionnant comme exemples l'invention du microscope ou le séquençage de l'ADN. "Ces outils créent également des avancées sur la manière de soigner les maladies".

- "Des choses extraordinaires" -

Ce "biohub" rassemblera des ingénieurs et scientifiques de trois prestigieuses universités californiennes pour qu'ils mettent leurs efforts en commun.

"Nous prévoyons d'investir des milliards de dollars dans les décennies à venir", a repris Mark Zuckerberg. "Mais il faudra des années pour que ces outils soient construits, et encore plus longtemps pour qu'ils fonctionnent à pleine capacité. C'est dur mais nous devons être patients, c'est important".

Cornelia "Cori" Bargmann, neuro-scientifique reconnue de l'Université Rockefeller et du Howard Hughes Medical Institute, a été recrutée pour diriger ce projet.

Dans son approche, le patron de Facebook a estimé qu'il existait une poignée de grosses maladies, comme le cancer ou les maladies neurodégénératives, et il est "assez aisé" d'imaginer quels types d'outils seraient nécessaires pour mieux les comprendre et trouver le moyen de les guérir.

Mark Zuckerberg a ainsi évoqué la possibilité de mettre à profit les progrès en intelligence artificielle pour travailler sur l'imagerie du cerveau par exemple, ou pour apprendre à des machines à analyser toutes seules le génome, ce qui permettrait d'accélérer les recherches.

Les époux Chan et Zuckerberg espèrent également que leur initiative poussera d'autres personnes à travers le monde à financer la recherche médicale.

L'autre milliardaire philanthrope Bill Gates participait à l'événement lors duquel le patron de Facebook a annoncé son don à la recherche mercredi. Lui aussi a fait des progrès médicaux à travers le monde une priorité de la fondation qu'il a créée avec son épouse Melinda.

M. Gates a loué l'initiative des époux Zuckerberg, "très ambitieuse". "Je n'ai aucun doute sur le fait qu'ils feront avancer les choses", a-t-il dit.

"Mark et Priscilla inspirent toute une nouvelle génération de philanthropes qui feront des choses extraordinaires", a-t-il ajouté.

Source : AFP - Glenn CHAPMAN

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
Après que Yahoo ait confirmé le piratage de 500 millions de comptes utilisateurs, les entreprises doivent impérativement mesurer l’exposition et tenter de se prémunir au mieux. Voici quelques conseils.
C'est bien le casse du siècle avec au moins un demi-milliard d'inscrits Yahoo impactés. Le coupable : un agent para-gouvernemental non encore identifié.
La Galaxy Note 7 devrait faire son retour en Corée la semaine prochaine et aux Etats-Unis, ainsi qu’en Australie, dans le courant du mois d’octobre. Mais le reste du monde, Europe comprise, ne devrait pas voir les phablettes sur les étals avant fin novembre au plus tôt. Une chose est sûre, Samsung ne veut pas manquer les fêtes de fin d’année.
Le spécialiste du stockage cloud annonce l’ouverture d’une infrastructure en Allemagne avec son partenaire AWS. Les clients Dropbox Business pourront désormais en profiter. 
Après une première salve de tests en laboratoire, l’ANFR a réalisé de nouvelles mesures en conditions réelles sur les niveaux de champs électromagnétiques de Linky. Résultat : rien à craindre ! 
Le groupe automobile annonce le rachat du Français Sylpheo et de son expertise en matière d’intégration et de développement d’applications.
Le LiFi, une technologie vieille de cinq ans, fait ses premiers pas dans le monde de l’entreprise. Après plusieurs projets pilotes, le Français Lucibel s’apprête à commercialiser un luminaire et un émetteur, afin d’équiper des salles, des bureaux, en vrai LiFi. Une première étape vers une utilisation plus large de cette technologie.
En pleine négociation pour son rachat, Yahoo pourrait se voir contraint de révéler, officiellement, le vol des informations d’au moins 200 millions de comptes utilisateurs. Une information qui risque d’ébranler la société la veille de la transaction avec Verizon.
Après le départ de son PDG Hans Verberg en juillet dernier, l’équipementier réseau entame une phase de restructuration et devrait fermer ses deux sites de fabrication en Suède. 3000 personnes devraient ainsi perdre leur emploi. 
Propriété de Google, Waze lance un programme avec les municipalités et les gestionnaires de tunnels pour installer des balises Bluetooth qui permettront d’améliorer (et de maintenir) la connexion GPS en passant dans les tunnels. Une expérimentation sera bientôt lancée à Paris. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0