dimanche 11 décembre 2016
 

Les drones de plus de 800 grammes devront être enregistrés et sécurisés

Les députés ont adopté mardi à l'unanimité en commission une proposition de loi sénatoriale LR destinée à sécuriser l'usage des drones civils, en précisant que ces nouvelles règles notamment d'enregistrement s'appliqueraient aux drones de plus de 800 grammes.

Un homme tient un drone sur les Champs Elysées à Paris le 4 septembre 2016

Les fabricants auront pour ces appareils une obligation d'enregistrement électronique, de signalement électronique et lumineux, de limitation des performances, ainsi qu'une obligation de formation de l'utilisateur.  

La rapporteure Marie Le Vern (PS) a précisé dans son amendement sur ce seuil que le gouvernement pourra l'abaisser "pour prendre en compte les possibilités d’évolution technologique, qui vont vers une miniaturisation croissante des drones".

Autre amendement de la rapporteure adopté: obliger les fabricants à équiper leurs drones de plus de 800 grammes "d’un dispositif de signalement sonore qui se déclenche en cas de perte de contrôle des évolutions de l’appareil ou de perte de maîtrise de la trajectoire de l’appareil par son télépilote". 

"Les drones ne sont pas de simples jouets et il est nécessaire de mettre en place un dispositif qui puisse alerter les personnes se trouvant sur la trajectoire d'un drone que celui-ci n'est plus maîtrisé", explique-t-elle.

Ce texte des sénateurs Les Républicains (LR) Xavier Pintat et Jacques Gauthier vise à responsabiliser les usagers et à prévenir les usages indésirables.

"La France compte 200.000 drones de loisirs et 2.300 opérateurs professionnels, qui utilisent 4.200 drones", avait souligné M. Pintat lors de la première lecture du texte en mai, avançant le "besoin d'un cadre législatif pour encadrer davantage l'usage des drones civils au-delà de ce que prévoit déjà la loi de programmation militaire".

Afin de laisser du temps aux fabricants de drones pour revoir leurs chaînes de production afin d'intégrer les nouvelles normes, les députés ont décidé que celles-ci ne s'appliqueraient qu'en juillet 2018 pour les nouveaux appareils.

Les drones déjà en circulation de plus de 800 grammes, soit "environ 40.000 appareils" selon Mme Vern, devront eux faire l'objet d'un rajout de modules additionnels pour le 1er janvier 2019.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
L’opérateur historique pourrait envisager une acquisition du groupe Canal+ pour se renforcer sur les contenus et accélérer la fameuse convergence. 
La branche « Identity Management » de 3M tombe dans l’escarcelle de Gemalto pour 850 millions de dollars. 
A l’occasion d’une semaine consacrée à la formation en informatique, 17 femmes travaillant pour Microsoft Research livrent leurs prévisions pour l’année prochaine et pour 2027.
Le géant de l’e-commerce vient une fois encore de se mettre à dos les géants de la grande distribution. Mieux que la livraison dans l’heure, le magasin physique, celui où l’on va faire ses courses pour la semaine. Mais à la différence de nos enseignes classiques, Amazon Go a remplacé les caisses et les caissiers par des capteurs et de l’intelligence artificielle.
Taillée pour l’Internet des Objets, cette nouvelle mouture du Bluetooth améliore donc la vitesse ou, la portée et les données. Parallèlement, le SIG évoque aussi le Bluetooth Mesh. 
La mystérieuse start-up serait très loin de la sortie de son produit révolutionnaire. L’entreprise aurait largement surévalué les capacités de son appareil de réalité virtuelle et/ou augmentée. En l’état actuel, il serait moins abouti qu’HoloLens de Microsoft, lequel est disponible depuis quelques semaines.
Le Canadien lance une plateforme de sécurité qui vise à sécuriser l’entreprise depuis son SI central jusqu’à tous les terminaux quels qu’ils soient, des mobiles aux objets connectés. Cela passe par l’intégration complète de toutes les entreprises rachetées récemment. 
La jeune pousse et le service de stockage viennent d’annoncer une intégration plus poussée de leurs services. Bot, permissions, prévisualisation… plusieurs fonctionnalités de Drive pourront désormais être gérées depuis Slack.
Dans la catégorie des objets connectés vous n'aurez que l'embarras du choix. Semelles intelligentes (et chauffantes) pour l'hiver ? Concierge 2.0 ? A vous de choisir...
Microsoft planche sur une version de Windows 10 compatible avec les puces ARM de Qualcomm et capable d’exécuter des applications Win32. En parallèle, il travaille avec Intel à définir les spécifications des PC du futur, avec en ligne de mire les assistants virtuels domestiques, un marché en pleine croissance.
Derniers commentaires