samedi 21 janvier 2017
 

Le train "zéro émissions" d'Alstom sur les rails allemands en 2018

Le fabricant de trains français Alstom a annoncé mardi à Berlin que son nouveau train régional ne rejetant aucune émission de CO2 roulerait sur le réseau ferré allemand en 2018, en alternative non polluante aux trains diesel.

Le train

Ce train de couleur bleue fonctionne avec une motorisation par pile à hydrogène et n'émet en conséquence que de la vapeur et de l'eau condensée, a expliqué son patron Henri Poupart-Lafarge, lors d'une conférence de presse au salon des techniques ferroviaires Innotrans, à Berlin.

Alstom, sous les feux des critiques actuellement pour sa décision de fermer son usine française de Belfort, avait signé il y a deux ans une lettre d'intention avec les Etats régionaux allemands de Basse-Saxe (nord-ouest), Bade-Wurtemberg (sud-ouest), Rhénanie du Nord-Westphalie (ouest) et Hesse (ouest) pour la fourniture d'une cinquantaine de ces trains baptisés Coradia iLint.

"Avec l'arrivée de technologies à pile combustible sur les rails, commence une nouvelle époque pour les liaisons non électrifiées", s'est réjoui, dans un communiqué, le ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, l'Etat allemand ayant participé à hauteur de huit millions d'euros au financement de développement du train.

En effet ce train, fabriqué dans l'usine allemande d'Alstom à Salzgitter (nord), doit permettre de remplacer les trains diesel polluants et bruyants qui roulent encore sur les lignes non électrifiées.

Le réseau ferré allemand est actuellement électrifié à hauteur de 60%, précise le ministère.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
Le réseau social des professionnels s’offre, enfin, une nouvelle interface plus claire et intuitive.

Le programme sera lancé au printemps prochain et va faciliter les procédures d’installation d’entrepreneurs et d’investisseurs étrangers en France. 

La secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation Axelle Lemaire a lancé le plan France IA, trois mois avant la fin de son mandat. Le but est de mettre en place une stratégie cohérente pour valoriser au mieux le potentiel des acteurs français de la filière.

Lors des dernières étapes, nous avons rencontré des entreprises dont la notoriété est moindre mais les technologies sont des plus intéressantes. Rubrik, Open vStorage, Datos IO, retenez bien ces noms, ils vont certainement devenir connus dans les mois qui viennent.

L’agence de sécurité américaine a annoncé la mise en ligne de 930 000 documents déclassifiés. Le tout est d’ores et déjà disponible gratuitement sur leur site.

L’opérateur proposera à partir du 23 janvier une 4G Box. Elle sera disponible pour les 10 millions de foyers situés en zone peu denses et « qui souffrent d’un Internet trop lent ». 

DDN, Cohesity et Igneous ont en commun d’apporter un refrain différent dans le monde du stockage, loin des antiennes habituelles des constructeurs et éditeurs du secteur. Point avec ces 3 acteurs visités lors du dernier IT Press Tour.

L’Agence Nationale des Fréquences achève une expérimentation à Annecy dans laquelle elle supplée les antennes « macro » 2G-3G-4G avec des « petites antennes à faible puissance » en complément local. Ce schéma préfigure très probablement des réseaux mobiles de demain. 

Moins d’un an après sa nomination à la tête du Conseil National du Numérique (CNNum), Mounir Mahjoubi annonce qu’il démissionne pour rejoindre l’équipe « En Marche » d’Emmanuel Macron en tant que responsable de la campagne numérique. Il nous explique son choix. 

La gendarmerie a présenté ses outils numériques au cours d’une journée d’information. Le pôle de lutte contre la cybercriminalité n'est plus le seul à être entré dans la transition numérique. Les smartphones pour les contrôles routiers ont fait leur apparition. 

Toutes les News
Derniers commentaires