samedi 21 janvier 2017
 

Le groupe de médias en ligne Melty mise beaucoup sur Snapchat

Melty, le groupe de médias en ligne pour les 12-30 ans, espère beaucoup de son lancement la semaine dernière sur le réseau social Snapchat, où ses pages ont déjà été consultées par "des centaines de milliers" d'internautes, s'est félicité lundi son président Alexandre Malsch. 

Le fondateur et PDG de Meltygroup Alexandre Malsch affirme lors d'une conférence de presse le 19 septembre 2016, à Paris espérer beaucoup du lancement du groupe sur le réseau Snapchat

Après douze mois de stagnation, Melty s'est redressé depuis un an: le groupe a enregistré une nette hausse du nombre de ses visites, avec 16 millions en août 2016 contre 10,7 millions en août 2015 (+54%), se hissant au 26e rang des sites médias français, selon les chiffres de l'ACPM.

Pour son arrivée sur Snapchat, Melty a mis en place une équipe de six personnes (sur près de 100 collaborateurs) qui fabriquent chaque jour une édition spéciale pour la rubrique Discover. L'objectif est de toucher une fraction des 8 millions d'utilisateurs quotidiens du réseau.

Snapshat a sélectionné seulement 8 médias pour lancer cette rubrique en langue française, qui propose chaque jour aux lecteurs une édition spéciale, avec un écran publicitaire toutes les trois pages. 

Melty a obtenu le concours de sponsors comme Sephora ou Société Générale et ses espaces publicitaires sur Snapchat sont quasiment pleins pour les semaines à venir, a indiqué le groupe. 

Melty par ailleurs annoncé lundi une réorganisation, avec trois pôles :  un pôle médias avec ses sites thématiques (melty.fr, meltyFashion, meltyStyle, mcm.fr, virginradio.fr, fan2.fr, Topito, Tyramisu), un pôle "Entertainement" qui comprend des spectacles vivants (les Melty Future Awards, les tournées de youtubeurs partenaires), les tournois de e-sport et la production de webséries, secteur qui représente 15% de son chiffre d'affaires, et un pôle dédié au contenu pour les marques et l'exploitation des datas.

Sans divulguer son chiffre d'affaires ni ses résultats, le groupe revendique plus de 6 millions de visiteurs unique par mois et prévoit 160 millions de vidéos vues en 2016 contre seulement 45.000 en 2014.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
Le réseau social des professionnels s’offre, enfin, une nouvelle interface plus claire et intuitive.

Le programme sera lancé au printemps prochain et va faciliter les procédures d’installation d’entrepreneurs et d’investisseurs étrangers en France. 

La secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation Axelle Lemaire a lancé le plan France IA, trois mois avant la fin de son mandat. Le but est de mettre en place une stratégie cohérente pour valoriser au mieux le potentiel des acteurs français de la filière.

Lors des dernières étapes, nous avons rencontré des entreprises dont la notoriété est moindre mais les technologies sont des plus intéressantes. Rubrik, Open vStorage, Datos IO, retenez bien ces noms, ils vont certainement devenir connus dans les mois qui viennent.

L’agence de sécurité américaine a annoncé la mise en ligne de 930 000 documents déclassifiés. Le tout est d’ores et déjà disponible gratuitement sur leur site.

L’opérateur proposera à partir du 23 janvier une 4G Box. Elle sera disponible pour les 10 millions de foyers situés en zone peu denses et « qui souffrent d’un Internet trop lent ». 

DDN, Cohesity et Igneous ont en commun d’apporter un refrain différent dans le monde du stockage, loin des antiennes habituelles des constructeurs et éditeurs du secteur. Point avec ces 3 acteurs visités lors du dernier IT Press Tour.

L’Agence Nationale des Fréquences achève une expérimentation à Annecy dans laquelle elle supplée les antennes « macro » 2G-3G-4G avec des « petites antennes à faible puissance » en complément local. Ce schéma préfigure très probablement des réseaux mobiles de demain. 

Moins d’un an après sa nomination à la tête du Conseil National du Numérique (CNNum), Mounir Mahjoubi annonce qu’il démissionne pour rejoindre l’équipe « En Marche » d’Emmanuel Macron en tant que responsable de la campagne numérique. Il nous explique son choix. 

La gendarmerie a présenté ses outils numériques au cours d’une journée d’information. Le pôle de lutte contre la cybercriminalité n'est plus le seul à être entré dans la transition numérique. Les smartphones pour les contrôles routiers ont fait leur apparition. 

Toutes les News
Derniers commentaires