samedi 1 octobre 2016
 

Apple: l'UE n'a pas de "parti pris" anti-américain (commissaire)

La Commission européenne n'a pas cédé à un "parti pris" anti-américain en imposant un redressement de 13 milliards d'euros à Apple en Irlande, a affirmé lundi la commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager.

La commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager, en visite à Washington le 19 septembre, affirme que l'Union européenne n'a pas cédé à un  parti pris anti-américain en imposant Apple. La preuve elle utilise son iPhone pour une photo

"Si vous regardez nos pratiques, vous ne pourrez pas trouver de parti pris anti-américain", a affirmé Mme Vestager à Washington où elle va notamment rencontrer le secrétaire américain au Trésor Jack Lew.

Prise fin août, la décision européenne de contraindre Apple à rembourser à l'Irlande 13 milliards pour des avantages fiscaux jugés indus a provoqué une tempête politique aux Etats-Unis où les autorités accusent l'UE de cibler en priorité les multinationales américaines.

La commissaire européenne a reconnu la nécessité d'un "dialogue" avec Washington pour expliquer sa décision, mais a assuré qu'aucun chiffre ne permettait de soutenir la thèse "d'un quelconque biais" anti-américain. 

Sur quelque 150 décisions rendues par la Commission depuis 2000 pour des aides illégales d'Etat, seules "2%" concernent des entreprises américaines, a affirmé Mme Vestager lors d'une conférence de presse.

L'ouverture lundi d'une enquête européenne visant le groupe français Engie (ex-GDF Suez) pour des aides fiscales reçues du Luxembourg fournit, selon elle, une nouvelle démonstration de la neutralité de la Commission.

"C'est une nouvelle illustration du fait que nous n'avons pas de parti pris fondé sur la nationalité" des entreprises, a déclaré Mme Vestager qui a fièrement exhibé son iPhone, fabriqué par Apple, pour montrer son attachement aux produits américains.

La commissaire a par ailleurs rejeté l'idée que la pénalité de 14 milliards de dollars qui menace la banque allemande Deutsche Bank aux Etats-Unis pour la crise des "subprime" serait une forme de représailles à la décision sur Apple.

"Je suis absolument persuadée que la décision sur Deutsche Bank est fondée sur les faits et sur la législation américaine", a-t-elle affirmé.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
L’éditeur regroupe l’ensemble des équipes travaillant sur les différents projets d’intelligence artificielle au sein d’une division unique de plus de 5000 personnes.

Raspbian a droit, avec PIXEL, à une révision en profondeur de son environnement graphique et à quelques nouveaux outils et services. L’OS se dote d’une interface plus agréable tandis que Chromium fait son entrée dans l’environnement du Pi.

Vous adorez Waze et son aspect collaboratif ? Oubliez tout ca : HERE et ses trois patrons (BMW, Audi, Mercedes) veulent vous montrer comment et pourquoi ils disposent du meilleur système au monde.
Aux termes d’un partenariat entre les deux entreprises, les Renault pourront dès 2017 afficher le célèbre Waze directement sur les écrans tactiles embarqués, en déportant l’écran du smartphone grâce à Android Auto. 
Quelques jours avant sa keynote du 4/10, Google renomme et regroupe ses services. Les Google Apps for Work deviennent G Suite et rejoignent Gmail, Drive, Doc, mais aussi API, les outils de machine learning, Chrome OS ou encore Android au sein de Google Cloud. Et c’est bien plus qu’un simple rebranding !
Cette nouvelle opération de fusion-acquisition se réaliserait à un montant minimum de 30 milliards de dollars, ce qui en ferait une des plus importantes d'un secteur particulièrement sollicité depuis 2015.
Les deux entreprises ont annoncé une collaboration autour de l’intégration des outils de chacune au sein de leurs solutions respectives. Une manière pour de renforcer leur offre de services à l’heure où Microsoft sort les crocs.
Le géant du cloud posera ses valises en région parisienne. Sa nouvelle infrastructure sera opérationnelle à partir de 2017. Une bonne nouvelle pour les clients. 
Le programme de rappel des Galaxy Note 7, affligés d’un problème de batterie, se passe mieux que prévu. Samsung semble enthousiaste et remercie ses clients de leur fidélité, 90% des terminaux défectueux étant remplacés par un autre Galaxy, S7 ou Note 7 fonctionnel. Les livraisons devraient débuter en Europe à compter du 28 octobre, sauf retard.
Les cinq géants américains se sont réunis autour d’une bannière commune pour banaliser et rassurer sur le sujet de l’intelligence artificielle. Ils ont créé une association à but non lucratif. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0