samedi 21 janvier 2017
 

Roche plus serein face à la concurrencede biosimilaires (PDG)

Le numéro un mondial de l'oncologie Roche est bien armé face à l'arrivée prochaine de concurrents biosimilaires de plusieurs de ses médicaments phares, grâce à son large portefeuille de produits innovants en phase finale de développement, a déclaré lundi son PDG.

e Pdg du groupe pharmaceutique suisse Roche Severin Schwan se dit bien armé face à l'arrivée de concurrents de ses médicaments phare, lors d'une conférence de presse le 19 septembre à Paris

"Je suis bien plus à l'aise qu'il y a un an" sur ce dossier épineux pour le groupe suisse, a commenté son PDG Severin Schwan lors d'un entretien avec des journalistes à Paris.

Car entre-temps, Roche a obtenu des résultats "positifs" dans des essais cliniques très importants, notamment pour Tecentriq, un nouvel anticancéreux immunothérapeutique, et pour Ocrevus, un nouveau traitement contre la sclérose en plaques, a rappelé M. Schwan.

"Cependant il y a encore un certain nombre de résultats d'essais cliniques très importants dans les mois à venir", a-t-il prévenu.

Roche compte lancer cinq nouvelles molécules sur une période de 12 mois, une performance "complètement extraordinaire" dans un laps de temps aussi bref, a-t-il rappelé.

"Si tous les résultats à venir s'avéraient positifs, ce qui serait un scénario merveilleux, le déclin de nos ventes dû à l'arrivée de biosimilaires serait aisément compensé. A l'invers,e si tous les résultats étaient négatifs, ce serait difficile (...). Mais ces deux scénarios sont très improbables", a-t-il ajouté.

M. Schwan s'attend plutôt à un scénario entre ces deux cas extrêmes.  "Dans ce cas, nous serons bien positionnés pour compenser l'arrivée de biosimilaires", a-t-il estimé.

Les biosimilaires sont les faux jumeaux des médicaments issus des biotechnologies. Contrairement à un générique, copie parfaite d'un médicament chimique, les traitements biologiques ne sont pas reproductibles strictement à l'identique, en raison de la variabilité même du vivant dont ils sont issus.

Mais comme les génériques, les biosimilaires peuvent arriver sur le marché après expiration des brevets de leurs modèles, et sont généralement vendus 20% à 30% moins cher, ce qui tire les prix vers le bas.

"Nous avons toujours su que ça allait arriver, mais maintenant cela devient une réalité", a encore dit M. Schwan.

Des biosimilaires des trois principaux anticancéreux actuels de Roche - Avastin, Herceptin et MabThera/Rituxan - qui ont généré ensemble un chiffre d'affaires mondial de près de 20 milliards d'euros en 2015, devraient être approuvés en Europe à partir de fin 2017.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
Le réseau social des professionnels s’offre, enfin, une nouvelle interface plus claire et intuitive.

Le programme sera lancé au printemps prochain et va faciliter les procédures d’installation d’entrepreneurs et d’investisseurs étrangers en France. 

La secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation Axelle Lemaire a lancé le plan France IA, trois mois avant la fin de son mandat. Le but est de mettre en place une stratégie cohérente pour valoriser au mieux le potentiel des acteurs français de la filière.

Lors des dernières étapes, nous avons rencontré des entreprises dont la notoriété est moindre mais les technologies sont des plus intéressantes. Rubrik, Open vStorage, Datos IO, retenez bien ces noms, ils vont certainement devenir connus dans les mois qui viennent.

L’agence de sécurité américaine a annoncé la mise en ligne de 930 000 documents déclassifiés. Le tout est d’ores et déjà disponible gratuitement sur leur site.

L’opérateur proposera à partir du 23 janvier une 4G Box. Elle sera disponible pour les 10 millions de foyers situés en zone peu denses et « qui souffrent d’un Internet trop lent ». 

DDN, Cohesity et Igneous ont en commun d’apporter un refrain différent dans le monde du stockage, loin des antiennes habituelles des constructeurs et éditeurs du secteur. Point avec ces 3 acteurs visités lors du dernier IT Press Tour.

L’Agence Nationale des Fréquences achève une expérimentation à Annecy dans laquelle elle supplée les antennes « macro » 2G-3G-4G avec des « petites antennes à faible puissance » en complément local. Ce schéma préfigure très probablement des réseaux mobiles de demain. 

Moins d’un an après sa nomination à la tête du Conseil National du Numérique (CNNum), Mounir Mahjoubi annonce qu’il démissionne pour rejoindre l’équipe « En Marche » d’Emmanuel Macron en tant que responsable de la campagne numérique. Il nous explique son choix. 

La gendarmerie a présenté ses outils numériques au cours d’une journée d’information. Le pôle de lutte contre la cybercriminalité n'est plus le seul à être entré dans la transition numérique. Les smartphones pour les contrôles routiers ont fait leur apparition. 

Toutes les News
Derniers commentaires