samedi 1 octobre 2016
 

#Hello2017: la plateforme qui veut réconcilier les jeunes et la politique

Réconcilier les jeunes et la politique grâce à des vidéos ludiques et un comparateur de programmes: la plateforme citoyenne Voxe a lancé lundi, en association avec deux autres structures, le collectif #Hello2017.

Réconcilier les jeunes et la politique grâce à des vidéos ludiques et un comparateur de programmes: la plateforme citoyenne Voxe a lancé lundi, en association avec deux autres structures, le collectif #Hello2017

Composée de trois structures distinctes: "Voxe.org", "Kawaa" et "Curious", la plateforme a un objectif : donner aux 18-35 ans, une catégorie qui élection après élection boude particulièrement les urnes, toutes les informations nécessaires pour pouvoir s'informer sur les scrutins à venir.

"Ce que nous voulons, c'est donner envie aux jeunes de se réapproprier la campagne à venir, la rendre plus lisible. (...) L'idée, c'est vraiment de leur donner les clés pour qu'ils ne soient plus spectateurs mais acteurs", explique à l'AFP Léonor de Roquefeuil, co-fondatrice de Voxe.org.

Emmenée par Voxe.org, #Hello2017 s'appuie sur un constat: les jeunes, "peu politisés", font massivement confiance à internet pour s'informer. "Ils sont 80% à faire confiance au web pour s'informer et 92% à être inscrits sur un réseau social", argumente-t-elle.

L'idée n'est pourtant pas nouvelle: en 2007, le comparateur votons.info voit le jour et devient immédiatement un succès. En 2012, Voxe.org lance également son comparateur de programmes, aujourd'hui utilisé dans 16 pays. Mais cette fois, avec #Hello2017, ils entendent aller plus loin.

Ainsi une fois sur la plateforme, l'internaute a le choix entre quatre onglets: "s'informer", "comparer", "interpeller" et "se rencontrer".

Le premier offre des vidéos ludiques sur des sujets comme le logement ou le nucléaire. Le deuxième est un comparateur ludique de programmes. L'internaute choisit un thème: éducation, économie ou encore culture et médias et peut comparer les propositions des deux candidats qu'il a choisi préalablement. L'onglet "interpeller" permet lui à l'internaute de poser une question au candidat de son choix. Ce sont ensuite aux autres internautes de voter pour la question qu'ils souhaitent voir poser. Enfin, le dernier permet aux internautes de se rencontrer pour débattre.

Une initiative qui se veut "neutre", "transpartisane" et "non lucrative" : "Notre projet est neutre et apolitique. L'idée c'est vraiment qu'il y ait zéro analyse et rendre de façon brute les programmes des candidats qui bien souvent font entre 200 et 300 pages", explique Léonor de Roquefeuil.

Si, pour l'heure, la plateforme ne comprend que les programmes des candidats à la primaire de la droite, elle entend également traiter de la primaire de la gauche une fois tous les candidats déclarés.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
L’éditeur regroupe l’ensemble des équipes travaillant sur les différents projets d’intelligence artificielle au sein d’une division unique de plus de 5000 personnes.

Raspbian a droit, avec PIXEL, à une révision en profondeur de son environnement graphique et à quelques nouveaux outils et services. L’OS se dote d’une interface plus agréable tandis que Chromium fait son entrée dans l’environnement du Pi.

Vous adorez Waze et son aspect collaboratif ? Oubliez tout ca : HERE et ses trois patrons (BMW, Audi, Mercedes) veulent vous montrer comment et pourquoi ils disposent du meilleur système au monde.
Aux termes d’un partenariat entre les deux entreprises, les Renault pourront dès 2017 afficher le célèbre Waze directement sur les écrans tactiles embarqués, en déportant l’écran du smartphone grâce à Android Auto. 
Quelques jours avant sa keynote du 4/10, Google renomme et regroupe ses services. Les Google Apps for Work deviennent G Suite et rejoignent Gmail, Drive, Doc, mais aussi API, les outils de machine learning, Chrome OS ou encore Android au sein de Google Cloud. Et c’est bien plus qu’un simple rebranding !
Cette nouvelle opération de fusion-acquisition se réaliserait à un montant minimum de 30 milliards de dollars, ce qui en ferait une des plus importantes d'un secteur particulièrement sollicité depuis 2015.
Les deux entreprises ont annoncé une collaboration autour de l’intégration des outils de chacune au sein de leurs solutions respectives. Une manière pour de renforcer leur offre de services à l’heure où Microsoft sort les crocs.
Le géant du cloud posera ses valises en région parisienne. Sa nouvelle infrastructure sera opérationnelle à partir de 2017. Une bonne nouvelle pour les clients. 
Le programme de rappel des Galaxy Note 7, affligés d’un problème de batterie, se passe mieux que prévu. Samsung semble enthousiaste et remercie ses clients de leur fidélité, 90% des terminaux défectueux étant remplacés par un autre Galaxy, S7 ou Note 7 fonctionnel. Les livraisons devraient débuter en Europe à compter du 28 octobre, sauf retard.
Les cinq géants américains se sont réunis autour d’une bannière commune pour banaliser et rassurer sur le sujet de l’intelligence artificielle. Ils ont créé une association à but non lucratif. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0