samedi 21 janvier 2017
 

Google risque un redressement fiscal en Indonésie

Google risque de devoir payer 420 millions de dollars au fisc indonésien dans le cadre d'une procédure ouverte à son encontre pour une fraude fiscale présumée en 2015, a indiqué lundi un responsable à Jakarta.

Le géant de l'internet américain Google a refusé à des contrôleurs des impôts l'accès à ses états financiers et une enquête a été ouverte

Le 15 septembre, un responsable du fisc indonésien, Muhammad Haniv, avait annoncé que le géant de l'internet américain avait refusé à des contrôleurs des impôts l'accès à ses états financiers, et qu'une enquête serait ouverte.

Google a réfuté toute fraude et assuré avoir payé tous ses impôts et taxes en Indonésie depuis l'ouverture de ses bureaux à Jakarta en 2011.

Des contrôleurs des impôts se sont rendus lundi dans les locaux de Google, dont Muhammad Haniv qui a déclaré à l'AFP que le groupe basé en Californie n'avait pas rempli ses obligations en matière fiscale malgré des millions de dollars de bénéfices engrangés dans la première économie du sud-est asiatique.

Si les autorités fiscales découvrent que Google n'a pas réglé l'intégralité des impôts qu'il doit au titre de 2015, il devra s'en acquitter et régler une lourde amende, pour une somme totale d'environ 420 millions de dollars, selon M. Haniv.

"Les étrangers dégagent des (millions de dollars) de bénéfices mais refusent de payer des impôts, ce n'est pas juste", a affirmé ce responsable après avoir quitté les bureaux de Google. "Si besoin, nous saisirons la justice", a-t-il averti.

M. Haniv ne s'est pas exprimé sur ce que Google pourrait éventuellement devoir pour les exercices antérieurs à 2015.

Dans un communiqué publié jeudi, le directeur de la communication de Google Indonésie, Jason Tedjasukmana, avait assuré que Google avait toujours coopéré étroitement avec les autorités indonésiennes et avait "respecté les règles en s'acquittant de tous les impôts dus en Indonésie".

M.Haniv fait valoir que l'ouverture d'une enquête fiscale a été inspirée par les multiples contrôles lancés en Europe sur les obligations fiscales du géant de l'internet, comme en Espagne, en Italie ou au Royaume-Uni.

Google est régulièrement accusé en Europe et aux Etats-Unis de vouloir échapper aux impôts en choisissant de s'installer dans des pays à la fiscalité plus favorable.

Jakarta fait aussi pression sur d'autres géants de la high-tech comme Facebook ou Yahoo pour éclaircir leurs pratiques fiscales.

Les entreprises mondiales de l'internet ont massivement investi ces dernières années en Indonésie, un marché clé pour elles.

Un tiers des 255 millions d'Indonésiens a accès à Internet. Selon des analystes, la proportion devrait grimper à la faveur d'une amélioration des réseaux d'un bout à l'autre de l'archipel.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
Le réseau social des professionnels s’offre, enfin, une nouvelle interface plus claire et intuitive.

Le programme sera lancé au printemps prochain et va faciliter les procédures d’installation d’entrepreneurs et d’investisseurs étrangers en France. 

La secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation Axelle Lemaire a lancé le plan France IA, trois mois avant la fin de son mandat. Le but est de mettre en place une stratégie cohérente pour valoriser au mieux le potentiel des acteurs français de la filière.

Lors des dernières étapes, nous avons rencontré des entreprises dont la notoriété est moindre mais les technologies sont des plus intéressantes. Rubrik, Open vStorage, Datos IO, retenez bien ces noms, ils vont certainement devenir connus dans les mois qui viennent.

L’agence de sécurité américaine a annoncé la mise en ligne de 930 000 documents déclassifiés. Le tout est d’ores et déjà disponible gratuitement sur leur site.

L’opérateur proposera à partir du 23 janvier une 4G Box. Elle sera disponible pour les 10 millions de foyers situés en zone peu denses et « qui souffrent d’un Internet trop lent ». 

DDN, Cohesity et Igneous ont en commun d’apporter un refrain différent dans le monde du stockage, loin des antiennes habituelles des constructeurs et éditeurs du secteur. Point avec ces 3 acteurs visités lors du dernier IT Press Tour.

L’Agence Nationale des Fréquences achève une expérimentation à Annecy dans laquelle elle supplée les antennes « macro » 2G-3G-4G avec des « petites antennes à faible puissance » en complément local. Ce schéma préfigure très probablement des réseaux mobiles de demain. 

Moins d’un an après sa nomination à la tête du Conseil National du Numérique (CNNum), Mounir Mahjoubi annonce qu’il démissionne pour rejoindre l’équipe « En Marche » d’Emmanuel Macron en tant que responsable de la campagne numérique. Il nous explique son choix. 

La gendarmerie a présenté ses outils numériques au cours d’une journée d’information. Le pôle de lutte contre la cybercriminalité n'est plus le seul à être entré dans la transition numérique. Les smartphones pour les contrôles routiers ont fait leur apparition. 

Toutes les News
Derniers commentaires