lundi 26 septembre 2016
 

Google risque un redressement fiscal en Indonésie

Google risque de devoir payer 420 millions de dollars au fisc indonésien dans le cadre d'une procédure ouverte à son encontre pour une fraude fiscale présumée en 2015, a indiqué lundi un responsable à Jakarta.

Le géant de l'internet américain Google a refusé à des contrôleurs des impôts l'accès à ses états financiers et une enquête a été ouverte

Le 15 septembre, un responsable du fisc indonésien, Muhammad Haniv, avait annoncé que le géant de l'internet américain avait refusé à des contrôleurs des impôts l'accès à ses états financiers, et qu'une enquête serait ouverte.

Google a réfuté toute fraude et assuré avoir payé tous ses impôts et taxes en Indonésie depuis l'ouverture de ses bureaux à Jakarta en 2011.

Des contrôleurs des impôts se sont rendus lundi dans les locaux de Google, dont Muhammad Haniv qui a déclaré à l'AFP que le groupe basé en Californie n'avait pas rempli ses obligations en matière fiscale malgré des millions de dollars de bénéfices engrangés dans la première économie du sud-est asiatique.

Si les autorités fiscales découvrent que Google n'a pas réglé l'intégralité des impôts qu'il doit au titre de 2015, il devra s'en acquitter et régler une lourde amende, pour une somme totale d'environ 420 millions de dollars, selon M. Haniv.

"Les étrangers dégagent des (millions de dollars) de bénéfices mais refusent de payer des impôts, ce n'est pas juste", a affirmé ce responsable après avoir quitté les bureaux de Google. "Si besoin, nous saisirons la justice", a-t-il averti.

M. Haniv ne s'est pas exprimé sur ce que Google pourrait éventuellement devoir pour les exercices antérieurs à 2015.

Dans un communiqué publié jeudi, le directeur de la communication de Google Indonésie, Jason Tedjasukmana, avait assuré que Google avait toujours coopéré étroitement avec les autorités indonésiennes et avait "respecté les règles en s'acquittant de tous les impôts dus en Indonésie".

M.Haniv fait valoir que l'ouverture d'une enquête fiscale a été inspirée par les multiples contrôles lancés en Europe sur les obligations fiscales du géant de l'internet, comme en Espagne, en Italie ou au Royaume-Uni.

Google est régulièrement accusé en Europe et aux Etats-Unis de vouloir échapper aux impôts en choisissant de s'installer dans des pays à la fiscalité plus favorable.

Jakarta fait aussi pression sur d'autres géants de la high-tech comme Facebook ou Yahoo pour éclaircir leurs pratiques fiscales.

Les entreprises mondiales de l'internet ont massivement investi ces dernières années en Indonésie, un marché clé pour elles.

Un tiers des 255 millions d'Indonésiens a accès à Internet. Selon des analystes, la proportion devrait grimper à la faveur d'une amélioration des réseaux d'un bout à l'autre de l'archipel.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
Le géant de Mountain View devrait dévoiler de nouveaux produits le 4 octobre prochain, y compris un routeur WiFi pour remplacer le OnHub. Il devrait être intéressant en termes de fonctionnalités et proposer le WiFi maillé. 
Une start up française veut faire le lien entre les propriétaires de fonds d’archives et les créateurs de contenus audiovisuels. Archive Valley les met en contact, traitant leurs demandes à coups d’algorithmes et de métadonnées.
L’oiseau bleu serait à vendre mais les discussions achopperaient sur le prix. Twitter réclamerait quelque 30 milliards de dollars quand la capitalisation boursière est de moitié. Google et Salesforce feraient figures de favoris.
C’est extrêmement discrètement qu’Apple s’est offert récemment TupleJump, un éditeur spécialisé dans le machine learning pour les entreprises. 
Les clients de la banque mobile de BNP Paribas pourront donc désormais prêter des fonds à des entreprises avec des rendements attractifs promet-on. 
Après que Yahoo ait confirmé le piratage de 500 millions de comptes utilisateurs, les entreprises doivent impérativement mesurer l’exposition et tenter de se prémunir au mieux. Voici quelques conseils.
C'est bien le casse du siècle avec au moins un demi-milliard d'inscrits Yahoo impactés. Le coupable : un agent para-gouvernemental non encore identifié.
La Galaxy Note 7 devrait faire son retour en Corée la semaine prochaine et aux Etats-Unis, ainsi qu’en Australie, dans le courant du mois d’octobre. Mais le reste du monde, Europe comprise, ne devrait pas voir les phablettes sur les étals avant fin novembre au plus tôt. Une chose est sûre, Samsung ne veut pas manquer les fêtes de fin d’année.
Le spécialiste du stockage cloud annonce l’ouverture d’une infrastructure en Allemagne avec son partenaire AWS. Les clients Dropbox Business pourront désormais en profiter. 
Après une première salve de tests en laboratoire, l’ANFR a réalisé de nouvelles mesures en conditions réelles sur les niveaux de champs électromagnétiques de Linky. Résultat : rien à craindre ! 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0