samedi 21 janvier 2017
 

BNP Paribas: une plateforme pour les titres d'entreprises non cotées

BNP Paribas espère lancer d'ici la fin de l'année une nouvelle plateforme reposant sur la technologie "blockchain" pour faciliter l'émission de titres par des entreprises non cotées, selon un communiqué publié lundi.

La

Pour ce projet, la banque française s'est associée à trois spécialistes du financement participatif dans le secteur des énergies renouvelables: Lendosphere, Enerfip et Lumo.

"Dans le cadre de ce partenariat, BNP Paribas Securities Services travaille à la mise en place d'un registre distribué qui enregistrera tous les minibons émis via la plateforme et consignera toutes les transactions associées et les changements de propriété", a souligné le groupe dans son communiqué.

Créés cette année par ordonnance, les minibons sont une nouvelle catégorie de bons de caisse --des titres émis en échange d'un prêt-- présentant la particularité de pouvoir être échangés sur des plateformes de financement participatif.

Apparue en 2009 avec la monnaie virtuelle Bitcoin, la "blockchain", registre de transactions numérique, est un protocole informatique qui s'apparente à une gigantesque base de données publique, sécurisée et partagée où sont inscrites des opérations financières.

De nombreux acteurs du secteur financier, banques et assureurs en tête, multiplient depuis plusieurs mois les initiatives reposant sur cette technologie, censée aussi permettre de réduire les coûts de traitement des opérations.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
Le réseau social des professionnels s’offre, enfin, une nouvelle interface plus claire et intuitive.

Le programme sera lancé au printemps prochain et va faciliter les procédures d’installation d’entrepreneurs et d’investisseurs étrangers en France. 

La secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation Axelle Lemaire a lancé le plan France IA, trois mois avant la fin de son mandat. Le but est de mettre en place une stratégie cohérente pour valoriser au mieux le potentiel des acteurs français de la filière.

Lors des dernières étapes, nous avons rencontré des entreprises dont la notoriété est moindre mais les technologies sont des plus intéressantes. Rubrik, Open vStorage, Datos IO, retenez bien ces noms, ils vont certainement devenir connus dans les mois qui viennent.

L’agence de sécurité américaine a annoncé la mise en ligne de 930 000 documents déclassifiés. Le tout est d’ores et déjà disponible gratuitement sur leur site.

L’opérateur proposera à partir du 23 janvier une 4G Box. Elle sera disponible pour les 10 millions de foyers situés en zone peu denses et « qui souffrent d’un Internet trop lent ». 

DDN, Cohesity et Igneous ont en commun d’apporter un refrain différent dans le monde du stockage, loin des antiennes habituelles des constructeurs et éditeurs du secteur. Point avec ces 3 acteurs visités lors du dernier IT Press Tour.

L’Agence Nationale des Fréquences achève une expérimentation à Annecy dans laquelle elle supplée les antennes « macro » 2G-3G-4G avec des « petites antennes à faible puissance » en complément local. Ce schéma préfigure très probablement des réseaux mobiles de demain. 

Moins d’un an après sa nomination à la tête du Conseil National du Numérique (CNNum), Mounir Mahjoubi annonce qu’il démissionne pour rejoindre l’équipe « En Marche » d’Emmanuel Macron en tant que responsable de la campagne numérique. Il nous explique son choix. 

La gendarmerie a présenté ses outils numériques au cours d’une journée d’information. Le pôle de lutte contre la cybercriminalité n'est plus le seul à être entré dans la transition numérique. Les smartphones pour les contrôles routiers ont fait leur apparition. 

Toutes les News
Derniers commentaires