lundi 26 septembre 2016
 

Samsung vend ses parts dans quatre sociétés technologiques

Samsung Electronics a annoncé dimanche avoir vendu ses parts dans quatre sociétés du secteur technologique, dont le fabricant de puces américain Rambus et le japonais Sharp, pour dégager de la trésorerie et se concentrer sur son coeur de métier.

Samsung Electronics a vendu ses parts dans Rambus, Sharp, ASML et Seagate pour dégager de la trésorerie.

Le géant sud-coréen a également vendu sa participation dans le fabricant néerlandais de semiconducteurs ASML et le producteur américain de disques durs Seagate, selon un communiqué.

Le premier fabricant mondial de smartphones produit également des puces mémoire, des téléviseurs et des équipements électroménagers.

La décision de vendre "vise à nous concentrer sur notre coeur de métier en gérant de manière efficace les investissements réalisés par le passé, en conformité avec les changements de l'environnement".

Cette annonce survient alors que Samsung est confronté à un rappel planétaire de son dernier produit phare --le Galaxy Note 7-- en raison des risques d'explosion de ses batteries.

Samsung a vendu la moitié de sa participation de 3% dans ASML et la totalité des parts dans les trois autres sociétés. Le sud-coréen détenait 4,5% du capital de Rambus, 0,7% de celui de Sharp et 4,2% dans Seagate.

Samsung ne précise pas le montant de ces opérations. 

D'après l'agence sud-coréenne Yonhap, elles ont rapporté environ 1.000 milliards de wons (794 millions d'euros), dont 600 milliards de wons pour la vente d'ASML.

La maison maire de Samsung Electronics, Samsung Group, cherche à mettre ses affaires en ordre pour assurer la transition générationnelle du pouvoir au sein de la famille Lee, la famille fondatrice, et à se débarrasser de ses intérêts annexes. 

Depuis une crise cardiaque en 2014, le patriarche Lee Kun-Hee est alité. J.Y. Lee, son fils, est largement considéré comme son héritier probable.

J.Y. Lee vient d'être nommé au conseil d'administration de Samsung Electronics.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
Depuis plusieurs années, les labos de recherche de Microsoft travaillent sur de nouveaux concepts de puces adaptées à l’intelligence artificielle et capables d’être reprogrammées. Après des années de travaux, le concept est maintenant au point et il est susceptible de révolutionner tous les serveurs employés par le géant de Redmond.
Le projet Andromeda devrait être présenté lors de la keynote de Google le 4 octobre. Qu’est-ce que Andromeda ? C’est une très bonne question, avec une poignée d’hypothèses. Une chose est cependant certaine : cela concerne Android et incarnera une étape majeure dans le cycle de vie de l’OS.
Le géant de Mountain View devrait dévoiler de nouveaux produits le 4 octobre prochain, y compris un routeur WiFi pour remplacer le OnHub. Il devrait être intéressant en termes de fonctionnalités et proposer le WiFi maillé. 
Une start-up française veut faire le lien entre les propriétaires de fonds d’archives et les créateurs de contenus audiovisuels. Archive Valley les met en contact, traitant leurs demandes à coups d’algorithmes et de métadonnées.
L’oiseau bleu serait à vendre mais les discussions achopperaient sur le prix. Twitter réclamerait quelque 30 milliards de dollars quand la capitalisation boursière est de moitié. Google et Salesforce feraient figures de favoris.
C’est extrêmement discrètement qu’Apple s’est offert récemment TupleJump, un éditeur spécialisé dans le machine learning pour les entreprises. 
Les clients de la banque mobile de BNP Paribas pourront donc désormais prêter des fonds à des entreprises avec des rendements attractifs promet-on. 
Après que Yahoo ait confirmé le piratage de 500 millions de comptes utilisateurs, les entreprises doivent impérativement mesurer l’exposition et tenter de se prémunir au mieux. Voici quelques conseils.
C'est bien le casse du siècle avec au moins un demi-milliard d'inscrits Yahoo impactés. Le coupable : un agent para-gouvernemental non encore identifié.
La Galaxy Note 7 devrait faire son retour en Corée la semaine prochaine et aux Etats-Unis, ainsi qu’en Australie, dans le courant du mois d’octobre. Mais le reste du monde, Europe comprise, ne devrait pas voir les phablettes sur les étals avant fin novembre au plus tôt. Une chose est sûre, Samsung ne veut pas manquer les fêtes de fin d’année.
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0