lundi 26 septembre 2016
 

Ex-prisonnier à Cuba, Alan Gross se bat toujours pour un internet libre

Un ancien détenu américain à Cuba, libéré en décembre 2014 après cinq ans de prison pour espionnage, a estimé mardi dans un entretien à l'AFP que l'essor d'internet était inéluctable, malgré les tentatives de certains Etats de vouloir le contrôler.

L'ancien prisonnier américain Alan Gross à Miami, le 13 septembre 2016

"Les gouvernements commencent à se rendre compte qu'ils ne peuvent contrôler la pensée des gens", a estimé Alan Gross, 67 ans, condamné en 2011 à quinze ans de prison pour avoir introduit du matériel de transmission satellitaire pour internet interdit dans l'île communiste.

Il a été libéré en décembre 2014, en même temps que l'annonce historique d'un réchauffement des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

"Peu importe l'ampleur des moyens que (les gouvernements) emploient, les gens pensent par eux-mêmes et c'est une chose naturelle. Qu'une entité tente de le contrôler est contre nature et les gens vont se rebeller", a-t-il déclaré en marge de Cuba Internet Freedom, une conférence de deux jours à Miami (Floride, sud-est).

Il avait été arrêté en 2009 alors qu'il travaillait comme sous-traitant pour l'agence fédérale pour le développement international (USAID), une branche du département d'Etat. Il avait déjà installé des équipements similaires dans d'autres pays défavorisés.

Mais cette technologie était illégale à l'époque à Cuba.

- Porte-étendard pour internet -

"C'est une zone d'ombre. Ce qui est légal à Cuba et ce qui n'est pas légal à Cuba dépend de qui décide de ce qui est légal ou non", a réagi M. Gross, soulignant que certaines personnes avaient accès à internet à cette époque sur l'île, "mais pas la majorité".

Et "tous les touristes y avaient accès dans les hôtels", a-t-il poursuivi. "Mais si un Cubain entrait dans un hôtel puis tentait de se connecter à internet, il était soit expulsé (de l'établissement) soit arrêté".

Sa mission, à savoir participer à un projet pilote de l'USAID, portait "seulement sur la technologie, pas le contenu, pas la démocratie, rien de cela. Simplement la technologie".

En juin 2013, a-t-il rappelé, internet a été légalisé pour tous les Cubains.

Reste que, selon des journalistes et des blogueurs cubains participant à la conférence, l'accès au réseau est actuellement onéreux, restreint et soumis à censure.

Depuis sa libération, Alan Gross s'est transformé en porte-étendard du libre accès à la toile dans le monde entier. D'où sa présence à la conférence de Miami.

Un rassemblement critiqué sur Twitter par Josefina Vidal, responsable des négociations diplomatiques avec les Etats-Unis au ministère cubain des Affaires étrangères. Selon elle, il s'intègre dans un programme visant à utiliser "internet comme une arme subversive".

Réplique de M. Gross auprès de l'AFP: "La liberté d'internet est désormais en première ligne de notre pensée", et "de plus en plus de gens ont conscience de l'importance de ce véhicule (de communication) pour pouvoir vivre une vie épanouie".

Quand à son état d'esprit concernant Cuba, il a confié qu'il y retournerait "à la minute" s'il pouvait, pour rendre visite à ses compagnons de cellule et à leurs proches qui l'ont aidé pendant sa détention, au cours de laquelle il a perdu cinq dents et près de 50 kilos.

"C'est merveilleux de pouvoir marcher sur de grandes distances en ligne droite", s'est-il notamment réjoui. "Quand j'étais à Cuba, je pouvais seulement marcher en ronds", a-t-il souligné, qualifiant sobrement les pires périodes de sa détention de "moments pas toujours 100% positifs".

Source : AFP - Leila MACOR

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
Après que Yahoo ait confirmé le piratage de 500 millions de comptes utilisateurs, les entreprises doivent impérativement mesurer l’exposition et tenter de se prémunir au mieux. Voici quelques conseils.
C'est bien le casse du siècle avec au moins un demi-milliard d'inscrits Yahoo impactés. Le coupable : un agent para-gouvernemental non encore identifié.
La Galaxy Note 7 devrait faire son retour en Corée la semaine prochaine et aux Etats-Unis, ainsi qu’en Australie, dans le courant du mois d’octobre. Mais le reste du monde, Europe comprise, ne devrait pas voir les phablettes sur les étals avant fin novembre au plus tôt. Une chose est sûre, Samsung ne veut pas manquer les fêtes de fin d’année.
Le spécialiste du stockage cloud annonce l’ouverture d’une infrastructure en Allemagne avec son partenaire AWS. Les clients Dropbox Business pourront désormais en profiter. 
Après une première salve de tests en laboratoire, l’ANFR a réalisé de nouvelles mesures en conditions réelles sur les niveaux de champs électromagnétiques de Linky. Résultat : rien à craindre ! 
Le groupe automobile annonce le rachat du Français Sylpheo et de son expertise en matière d’intégration et de développement d’applications.
Le LiFi, une technologie vieille de cinq ans, fait ses premiers pas dans le monde de l’entreprise. Après plusieurs projets pilotes, le Français Lucibel s’apprête à commercialiser un luminaire et un émetteur, afin d’équiper des salles, des bureaux, en vrai LiFi. Une première étape vers une utilisation plus large de cette technologie.
En pleine négociation pour son rachat, Yahoo pourrait se voir contraint de révéler, officiellement, le vol des informations d’au moins 200 millions de comptes utilisateurs. Une information qui risque d’ébranler la société la veille de la transaction avec Verizon.
Après le départ de son PDG Hans Verberg en juillet dernier, l’équipementier réseau entame une phase de restructuration et devrait fermer ses deux sites de fabrication en Suède. 3000 personnes devraient ainsi perdre leur emploi. 
Propriété de Google, Waze lance un programme avec les municipalités et les gestionnaires de tunnels pour installer des balises Bluetooth qui permettront d’améliorer (et de maintenir) la connexion GPS en passant dans les tunnels. Une expérimentation sera bientôt lancée à Paris. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0