mercredi 28 septembre 2016
 

Reims: un employé mis à pied d'un simple SMS par sa société

Un maître-chien employé par une société de gardiennage sur un campus universitaire à Reims a été mis à pied en vue de son licenciement par SMS, a-t-on appris auprès de son avocat lundi, version partiellement contestée par son employeur.

Un maître-chien employé par une société de gardiennage sur un campus universitaire à Reims a été mis à pied en vue de son licenciement par SMS, a-t-on appris auprès de son avocat lundi, version partiellement contestée par son employeur.

Mercredi, un SMS est parvenu à cet employé de 38 ans, embauché en janvier: "Nous vous confirmons votre mise à pied conservatoire à compter de ce jour, cordialement", a rapporté son conseil, Me Emmanuel Ludot, à l'AFP, confirmant une information de RTL.

"On est dans une époque où on veut simplifier les procédures et le code du travail, mais quand même...", a ironisé Me Ludot, qui a engagé des poursuites devant les prud'hommes de Reims afin de faire annuler la mise à pied, récupérer les jours de salaire perdus et obtenir des dommages et intérêts.

Selon l'avocat, la société est connue pour sa pratique d'un turn-over important, s'appuyant sur des licenciements sans réels motifs afin de rajeunir régulièrement l'effectif et ainsi diminuer le volume des salaires.

Son employeur a pris prétexte de son désir d'échanger un jour de repos avec un collègue pour le licencier, affirme ce salarié à l'AFP. "J'ai de l'expérience et dans ma carrière je n'avais jamais vécu ça", témoigne-t-il.

"Nous lui avons téléphoné pour lui dire qu'il était mis à pied, et devant son intention de tout de même venir travailler sans l'existence de confirmation écrite, je lui ai envoyé le SMS", se défend François Paroche, de la société DGSA International, son employeur. La version est contestée par le salarié.

Selon M. Paroche, le salarié n'effectuait pas assez de rondes et avait confié des clés à une personne extérieure à la société, justifiant un entretien préalable à licenciement pour faute lourde pour lequel une convocation lui a été adressée trois jours après ce SMS.

En droit du travail, une mise à pied à titre conservatoire est à durée indéterminée mais doit se solder par une procédure de licenciement.

"Si cette société était aussi irréprochable, pourquoi y a-t-il des recours aux prud'hommes tous les six mois?", a fait valoir l'employé.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
La conférence des utilisateurs et des partenaires de Splunk vient de s’ouvrir dans le complexe de Disney à Orlando. Doug Meritt, le CEO de Splunk, a dévoilé les nouveautés produits et précisé la vision stratégique de l’entreprise : devenir la machine qui fait tourner l’usine à données de l’entreprise.
Après une réorganisation au niveau mondial, l’équipe de Microsoft France est elle aussi profondément remaniée suite au départ de son président en juillet dernier. Certains visages ont quant à eux disparu… 
Benchmark Capital et Insight Ventures, deux parmi les plus prestigieux fonds américains, investissent 20 millions d’euros dans la start-up française. Le tour de table a été bouclé en un mois.
Le nouveau service de Plex, en bêta et encore actuellement sur invitation, permet de streamer tous vos contenus sur les appareils équipés de Plex via l’offre de stockage illimitée Amazon Drive. 
A l’occasion de sa conférence prévue le 4 octobre prochain, Google pourrait dévoiler Andromeda accompagné de deux nouveaux périphériques : une tablette Nexus 7 pouces et un laptop hybride – Pixel 3 – ultrafin et équipé d’un écran 12,3 pouces.
Disney pourrait être intéressé par le rachat de Twitter, rapporte Bloomberg. Le deal pourrait être favorisé par le fait que les deux entreprises sont déjà en partenariat et que Jack Dorsey, CEO et co-fondateur de Twitter, siège au conseil d’administration de Disney.
La croissance de Parrot sur le deuxième trimestre 2016 s’essouffle et force la marque française à revoir à la baisse ses objectifs financiers. 
La conférence Microsoft Ignite a été l’occasion pour les deux entreprises d’annoncer un partenariat croisé : Adobe utilisera les services cloud Azure alors que l’éditeur de Redmond intégrera Adobe Marketing Cloud sur Dynamics 365. 
Renault et Nissan vont combiner leurs efforts en vue de développer de nouveaux services connectés pour les véhicules tout en s’appuyant sur l’offre Azure de Microsoft. 
Le nouveau Forfait Freebox Révolution tente de séduire en ajoutant la TV by CANAL Panorama et l’application myCANAL incluse, le tout pour 39,99 euros TTC/mois. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0