vendredi 30 septembre 2016
 

La capitale indienne de la high-tech paralysée par une grève générale

Rideaux de fer tirés, transports publics à l'arrêt, salariés restés à la maison: la métropole de Bangalore, capitale indienne de la high-tech, était paralysée vendredi par une grève générale contre une redistribution de l'eau.

Un homme participe au blocage d'un axe routier à l'occasion de la grève qui touche Bangalore, le 9 septembre 2016

Seules quelques voitures privées circulaient sur les routes normalement embouteillées de la ville. Écoles, échoppes et même administrations affichaient porte close.

Le mouvement a pris corps après une décision de la Cour suprême indienne ordonnant l'Etat méridional du Karnataka - dont Bangalore est la capitale - de relâcher de l'eau d'un barrage sur un fleuve pour abreuver l'Etat voisin du Tamil Nadu.

Situé en aval du cours d'eau, le Tamil Nadu est actuellement en proie à un épisode de stress hydrique.

"Nous donnerons notre sang mais pas l'eau du (fleuve) Cauvery au Tamil Nadu", a lancé Pravin Shetty, un manifestant.

Les pénuries d'eau en Inde constituent des points de friction récurrents entre les différents Etat du pays.

Dans les rues de Bangalore, quelque 5.000 manifestants ont ainsi brûlé pneus et photos de la chef de l'exécutif du Tamil Nadu.

Le Karnataka doit ouvrir ses vannes alors que "nous n'avons pas assez d'eau à boire ou pour l'irrigation", s'est inquiété Vatal Nagaraj, un représentant de la société civile. En l'absence de bus et de taxis, des centaines de voyageurs se retrouvaient bloqués à la gare ou à l'aéroport.

Même les géants des services informatiques Infosys et Wipro avaient donné un jour congé à leurs employés - qui sera néanmoins rattrapé sur le week-end.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...

Les deux entreprises ont annoncé leur collaboration autour de l’intégration de leurs outils au sein de leurs solutions respectives. Une manière pour chacun de renforcer leur offre de services à l’heure où Microsoft sort les crocs.

Le géant du cloud posera ses valises en région parisienne. Sa nouvelle infrastructure sera opérationnelle à partir de 2017. Une bonne nouvelle pour les clients. 
Le programme de rappel des Galaxy Note 7, affligés d’un problème de batterie, se passe mieux que prévu. Samsung semble enthousiaste et remercie ses clients de leur fidélité, 90% des terminaux défectueux étant remplacés par un autre Galaxy, S7 ou Note 7 fonctionnel. Les livraisons devraient débuter en Europe à compter du 28 octobre, sauf retard.
Les cinq géants américains se sont réunis autour d’une bannière commune pour banaliser et rassurer sur le sujet de l’intelligence artificielle. Ils ont créé une association à but non lucratif. 
La page semble définitivement tournée. A l’occasion de la publication de ses résultats financiers trimestriels, Blackberry a annoncé l’externalisation de ses activités hardware. Pour l’heure, seule la production est concernée mais, à terme, le constructeur devrait se débarrasser de l’ensemble de ses activités hardware pour se concentrer exclusivement sur le logiciel.
Le partenariat va déboucher sur une nouvelle offre baptisée EnterpriseNext chez Deloitte, forte de 5 000 consultants en stratégie qui auront pour mission d’accompagner les entreprises en misant sur l’écosystème iOS.
La deuxième journée de la conférence des utilisateurs et des partenaires de Splunk a privilégié les thèmes autour de la sécurité et des partenariats avec l’initiative Adaptive Response.
L’éditeur allemand débloque 2 milliards d’euros de fonds sur cinq ans pour investir dans l’Internet des Objets. Parallèlement, il annonce le rachat de Plat.One, une plateforme applicative dédiée à l’IoT et au M2M, et de Fedem Technology. 
Après plus de 18 mois de bêta-test, Facebook At Work devrait être lancé le mois prochain. Le prix serait fixé par utilisateur et non pas par entreprise ce qui rendrait la solution accessible à des TPE ou PME.
Microsoft a annoncé la fin de la version Enterprise de son outil collaboratif Yammer Enterprise sous forme de produit individuel. Les fonctions seront intégrées dans Office 365 sur lequel l’éditeur fonde désormais l’essentiel de sa stratégie applicative.
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0