vendredi 30 septembre 2016
 

Orange ouvre un centre d'expertise en conformité pour ses activités bancaires en Afrique

L'opérateur de télécoms Orange a annoncé mercredi l'ouverture d'un centre d'expertise en conformité d'Orange Money (CECOM) à Abidjan (Côte d'Ivoire) qui supervisera ses activités bancaires en Côte d'Ivoire, au Sénégal, au Mali et en Guinée, pays où il dispose désormais d'une licence d'établissement de monnaie électronique (EME).

Un homme retire de l'argent à un point Orange Money d'Abdijian, le 20 mai 2015

"Nous avons désormais, dans chacun de ces pays, des filiales à statut bancaire, nous avons la capacité d'y émettre de la monnaie électronique, nous avons donc obligation de pouvoir y vérifier les transactions, la nature des clients inscrits et s'il n'y a pas des tentatives de financement d'activités terroristes ou de blanchiment d'argent, notamment", a détaillé à l'AFP Fabrice André, nouveau président du CECOM et directeur de la zone Afrique de l'Ouest pour Orange.

"Dans un pays comme le Mali, Orange Money est devenu incontournable dans les transactions quotidiennes, cela apporte des facilités. Nous offrons une facilité que n'ont peut-être pas les banques traditionnelles", a ajouté M. André.

Basé en Côte d'Ivoire, le CECOM, qui compte pour l'heure une quinzaine d'employés, verra ses activités étendues aux autres pays d'Afrique centrale et de l'Ouest où Orange obtiendra une licence EME, à commencer par la République démocratique du Congo, avant la fin de l'année, selon un communiqué.

Des licences qui permettent à Orange Money de disposer d'un statut bancaire mais il n'est pas encore question pour l'opérateur de se lancer sur les créneaux de ses nouveaux concurrents.

"Nous sommes un acteur du paiement et du transfert d'argent, nous n'avons pas d'offres de prêt ou d'assurance complètes. Nous ferons peut-être du micro-crédit mais il n'y a encore rien d'arrêté pour l'heure", a précisé Fabrice André.

L'opérateur français a déployé le service Orange Money, qui permet le transfert d'argent et le paiement mobile pour de petites transactions, dans une quinzaine de pays africains ainsi qu'en France, depuis juin dernier, et compte, au 30 juin, environ 19 millions de clients.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
Le géant du cloud posera ses valises en région parisienne. Sa nouvelle infrastructure sera opérationnelle à partir de 2017. Une bonne nouvelle pour les clients. 
Le programme de rappel des Galaxy Note 7, affligés d’un problème de batterie, se passe mieux que prévu. Samsung semble enthousiaste et remercie ses clients de leur fidélité, 90% des terminaux défectueux étant remplacés par un autre Galaxy, S7 ou Note 7 fonctionnel. Les livraisons devraient débuter en Europe à compter du 28 octobre, sauf retard.
Les cinq géants américains se sont réunis autour d’une bannière commune pour banaliser et rassurer sur le sujet de l’intelligence artificielle. Ils ont créé une association à but non lucratif. 
La page semble définitivement tournée. A l’occasion de la publication de ses résultats financiers trimestriels, Blackberry a annoncé l’externalisation de ses activités hardware. Pour l’heure, seule la production est concernée mais, à terme, le constructeur devrait se débarrasser de l’ensemble de ses activités hardware pour se concentrer exclusivement sur le logiciel.
Le partenariat va déboucher sur une nouvelle offre baptisée EnterpriseNext chez Deloitte, forte de 5 000 consultants en stratégie qui auront pour mission d’accompagner les entreprises en misant sur l’écosystème iOS.
La deuxième journée de la conférence des utilisateurs et des partenaires de Splunk a privilégié les thèmes autour de la sécurité et des partenariats avec l’initiative Adaptive Response.
L’éditeur allemand débloque 2 milliards d’euros de fonds sur cinq ans pour investir dans l’Internet des Objets. Parallèlement, il annonce le rachat de Plat.One, une plateforme applicative dédiée à l’IoT et au M2M, et de Fedem Technology. 
Après plus de 18 mois de bêta-test, Facebook At Work devrait être lancé le mois prochain. Le prix serait fixé par utilisateur et non pas par entreprise ce qui rendrait la solution accessible à des TPE ou PME.
Microsoft a annoncé la fin de la version Enterprise de son outil collaboratif Yammer Enterprise sous forme de produit individuel. Les fonctions seront intégrées dans Office 365 sur lequel l’éditeur fonde désormais l’essentiel de sa stratégie applicative.
Louis Gautier, secrétaire général du SGDSN (Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale), réunira tous les responsables informatiques des partis politiques français afin de les sensibiliser et les préparer à de possibles attaques informatiques en vue de la présidentielle 2017. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0