dimanche 25 septembre 2016
 

Les squelettes de l'épave du Mary Rose bientôt reconstitués en ligne?

Des chercheurs britanniques souhaitent solliciter des scientifiques du monde entier pour reconstituer des squelettes de l'épave du Mary Rose, enseveli pendant plusieurs siècles dans les fonds sous-marins, en mettant en ligne lundi un catalogue 3D d'ossements retrouvés lors de son excavation.

Crâne d'un membre de l'équipage du Mary Rose, un navire de guerre du XVIe siècle, exposé au Mary Rose Museum à Portsmouth, le 7 mai 2013

Le Mary Rose Trust et les universités de Swansea et Oxford, qui pilotent le projet, ont déjà photographié une dizaine de crânes sous tous leurs angles, selon une technologie innovante de traitement d'images appelée photogrammétrie, qui permet de reconstituer ces ossements en 3D. 

Les modèles 3D de ces restes, retrouvés dans l'épave coulée en 1545 au large de Portsmouth (sud de l'Angleterre), sont mis à disposition des chercheurs sous la forme d'un catalogue en ligne accessible à l'adresse virtualtudors.org. Le grand public n'a lui accès qu'à un échantillon de ces reconstructions.

"La mise en ligne de ces ressources va permettre à des scientifiques du monde entier de prendre part au projet en étudiant les reconstructions 3D", explique, sur le site internet du projet, Catherine Fletcher, professeure à l'université de Swansea.

Plus de 10.000 ossements ont été retrouvés, mais seuls 92 squelettes ont été reconstitués jusqu'ici. Un cuisinier, un charpentier, ainsi que des officiers et des archers ont été identifiés. 

Les chercheurs travaillent encore à reconstituer les squelettes de membres importants de l'équipage, dont le capitaine.

Vaisseau amiral du roi d'Angleterre Henry VIII aux débuts de la Royal Navy, le Mary Rose, après 34 années de service passé à combattre la flotte française, a sombré lors de la bataille du Solent dans des circonstances mystérieuses.

Près de 500 hommes ont perdu la vie dans ce naufrage, qui s'est déroulé sous les yeux du roi lui-même. Une trentaine d'hommes seulement ont survécu. Une partie du bateau s'était alors ensevelie dans la vase, le reste disparaissant, sous l'effet de l'érosion.

L'épave avait été retrouvée quatre siècles plus tard, en 1971, et avait finalement été remontée à la surface en 1982, lors d'une opération spectaculaire filmée par les télévisions. 

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
Après que Yahoo ait confirmé le piratage de 500 millions de comptes utilisateurs, les entreprises doivent impérativement mesurer l’exposition et tenter de se prémunir au mieux. Voici quelques conseils.
C'est bien le casse du siècle avec au moins un demi-milliard d'inscrits Yahoo impactés. Le coupable : un agent para-gouvernemental non encore identifié.
La Galaxy Note 7 devrait faire son retour en Corée la semaine prochaine et aux Etats-Unis, ainsi qu’en Australie, dans le courant du mois d’octobre. Mais le reste du monde, Europe comprise, ne devrait pas voir les phablettes sur les étals avant fin novembre au plus tôt. Une chose est sûre, Samsung ne veut pas manquer les fêtes de fin d’année.
Le spécialiste du stockage cloud annonce l’ouverture d’une infrastructure en Allemagne avec son partenaire AWS. Les clients Dropbox Business pourront désormais en profiter. 
Après une première salve de tests en laboratoire, l’ANFR a réalisé de nouvelles mesures en conditions réelles sur les niveaux de champs électromagnétiques de Linky. Résultat : rien à craindre ! 
Le groupe automobile annonce le rachat du Français Sylpheo et de son expertise en matière d’intégration et de développement d’applications.
Le LiFi, une technologie vieille de cinq ans, fait ses premiers pas dans le monde de l’entreprise. Après plusieurs projets pilotes, le Français Lucibel s’apprête à commercialiser un luminaire et un émetteur, afin d’équiper des salles, des bureaux, en vrai LiFi. Une première étape vers une utilisation plus large de cette technologie.
En pleine négociation pour son rachat, Yahoo pourrait se voir contraint de révéler, officiellement, le vol des informations d’au moins 200 millions de comptes utilisateurs. Une information qui risque d’ébranler la société la veille de la transaction avec Verizon.
Après le départ de son PDG Hans Verberg en juillet dernier, l’équipementier réseau entame une phase de restructuration et devrait fermer ses deux sites de fabrication en Suède. 3000 personnes devraient ainsi perdre leur emploi. 
Propriété de Google, Waze lance un programme avec les municipalités et les gestionnaires de tunnels pour installer des balises Bluetooth qui permettront d’améliorer (et de maintenir) la connexion GPS en passant dans les tunnels. Une expérimentation sera bientôt lancée à Paris. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0