jeudi 29 septembre 2016
 

Au salon IFA de Berlin, la high-tech se jette à l'eau

Le smartphone qui survit à une chute dans la piscine, la radio qui vous suit sous la douche ou les écouteurs insensibles à la transpiration de votre jogging. Au salon  IFA de Berlin, la résistance à l'eau devient un élément clé de la high-tech.

Des visiteurs arrivent au salon de l'électronique IFA à Berlin, le 2 septembre 2016

Le dernier smartphone de chez Sony est résistant à l'eau "naturellement", a mis en avant le groupe japonais jeudi, en le présentant derrière un rideau de gouttelettes d'eau. Idem pour la nouvelle smartwatch de Samsung, la Gear S3, dévoilée mercredi. 

Certaines rumeurs voudraient que l'iPhone 7 devant être présenté mercredi à San Francisco le soit à son tour.

"Le smartphone est maintenant omniprésent et utilisé en permanence, alors il peut se passer beaucoup de choses. Du coup, la propriété étanche d'un smartphone est devenue de plus en plus importante", explique à l'AFP Timm Lutter, de la fédération allemande de la high-tech Bitkom. 

Pour Guillaume Berlemont, directeur marketing produits mobiles chez Samsung France, cela montre qu'un "objet du quotidien même beau doit aussi être pratique, ce qui veut dire pouvoir résister à la vie quotidienne".

Sony revendique les premiers pas en matière de smartphones waterproof. Cela remonte au Xperia Z il y a environ trois ans.

"C'est une demande des consommateurs, un argument de vente, une différenciation", selon le directeur général de Sony Mobile France Jean-Raoul de Gélis.

- Appareils pour les sportifs -

Le constructeur réserve toutefois cet atout au haut de sa gamme. "Il faut travailler sur l'étanchéité de chaque aspérité du produit, de l'écran, de tous les connecteurs et forcément techniquement, ce sont des produits beaucoup plus complexes à réaliser", précise M. de Gélis.

Dans l'univers de l'électronique grand public, fabricants de smartphones et montres connectées sont loin d'être les seuls à promettre des produits en mesure de vous suivre à tout moment.

Les précurseurs ont été les appareils s'adressant aux sportifs, qu'il s'agisse d'écouteurs audio, lecteurs mp3, ou des caméras tout terrain GoPro.

Chez JVCKenwood, en plus d'une gamme de petits écouteurs pour sportifs, ce sont aussi les camescopes Everio qui résistent à l'eau, jusqu'à 5 mètres de profondeur, tout comme à la poussière et aux températures négatives. "C'est un produit familial, on a besoin qu'il fonctionne tout le temps", explique Guillaume Briot, responsable marketing de la filiale française.

En revanche, le japonais a décidé de ne pas chercher à rendre étanches ses casques audio. "Cela n'a pas trop d'intérêt car la source (de la musique) n'est pas waterproof", argumente M. Briot.

- Education du consommateur -

"Nous assistons à une tendance de chaque appareil à devenir plus résistant à la poussière et à l'eau, mais c'est une décision de chaque entreprise de le mettre ou non en avant dans son discours marketing", explique Ian Fogg, analyste chez IHS. Car l'exercice peut s'avérer délicat: étanchéité ne veut pas dire que tout est permis.

Samsung a lui choisi de faire la publicité du dernier Galaxy S7 avec un jeune homme amoureux qui fait tomber par mégarde son téléphone en faisant la vaisselle. Il s'agit là d'une immersion accidentelle de quelques instants.

"On n'a pas dit que c'était un appareil aquatique", prévient Guillaume Berlemont. 

Généralement, les appareils présentés comme résistants à l'eau sont dotés d'une certification IP68, c'est-à-dire avec une protection contre une immersion à plus d'un mètre pendant une demi-heure. Cela marche donc contre la pluie, les éclaboussures et les immersions par inadvertance, mais certainement pas si le téléphone est laissé une demi-journée au fond de la piscine.

"Il y a un gros travail d'éducation auprès des consommateurs à faire. Ce n'est pas facile", reconnaît le responsable de Sony Mobile France.

Vern Smith, directeur du développement de Monster Products, lui n'hésite pas: il saisit une petite enceinte noire et la lance dans une bassine. Elle remonte à la surface, crache un peu d'eau par les hauts parleurs et le son reprend de plus belle. Pour se distinguer des autres, le groupe américain a lancé une enceinte flottante. De quoi barboter en musique.

Source : AFP - Marie JULIEN

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
Après plus de 18 mois de bêta-test, Facebook At Work devrait être lancé le mois prochain. Le prix serait fixé par utilisateur et non pas par entreprise ce qui rendrait la solution accessible à des TPE ou PME.
Microsoft a annoncé la fin de la version Enterprise de son outil collaboratif Yammer Enterprise sous forme de produit individuel. Les fonctions seront intégrées dans Office 365 sur lequel l’éditeur fonde désormais l’essentiel de sa stratégie applicative.
Louis Gautier, secrétaire général du SGDSN (Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale), réunira tous les responsables informatiques des partis politiques français afin de les sensibiliser et les préparer à de possibles attaques informatiques en vue de la présidentielle 2017. 
En football, on appelle cela du marquage à la culotte.  Moins de 3 semaines après la présentation des nouveaux iPhone 7 et 11 jours après leur disponibilité, Xiaomi – qui revendique l’appellation d’Apple chinois – vient de présenter ses nouveaux modèles : Mi5s et Mi5s Plus.
Alors que Samsung a tenté de résoudre les problèmes d’explosion des premiers Galaxy Note 7, la nouvelle version de l’appareil aurait encore des problèmes : un utilisateur chinois en a fait les frais. 
L’éditeur allemand met 125 millions de dollars sur la table pour s’offrir Altiscale. Il souhaite ainsi consolider son portfolio cloud avec cette start-up qui dispose de sa propre distribution Hadoop dans les nuages. 
Après avoir annoncé cet été que WhatsApp allait partager certaines données avec Facebook, l’Allemagne vient de prendre une mesure radicale : elle ordonne « avec effet immédiat » l’arrêt de la collecte et du stockage des utilisateurs allemands de WhatsApp. 

Plusieurs fournisseurs d’infrastructures, dont des Français, se sont rassemblés pour créer un code de conduite qui donne la possibilité que le traitement et le stockage des données soit fait uniquement en Europe. D’autres engagements, sur le profilage notamment, ont été pris conjointement. 

Le gouvernement s’aventure sur une pente très glissante en voulant sanctionner les sites voulant « tromper délibérément les internautes » sur le sujet de l’IVG, lequel est particulièrement abordé sur le Web. 
La conférence des utilisateurs et des partenaires de Splunk vient de s’ouvrir dans le complexe de Disney à Orlando. Doug Meritt, le CEO de Splunk, a dévoilé les nouveautés produits et précisé la vision stratégique de l’entreprise : devenir la machine qui fait tourner l’usine à données de l’entreprise.
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0