samedi 1 octobre 2016
 

L'ancien patron de Bentley réclame dix millions d'euros au groupe Volkswagen

L'ancien patron de Bentley et Bugatti, marques du groupe automobile allemand Volkswagen, réclame à ce dernier des millions d'euros pour une querelle portant sur des brevets, rapportent vendredi deux médias allemands.

Wolfgang Schreiber présente la nouvelle Bentley Continental GT Speed, le 3 mars 2014

Wolfgang Schreiber a déposé une plainte contre son ancien employeur et lui réclame dix millions d'euros, a déclaré à l'agence allemande DPA un porte-parole du tribunal de grande instance de Munich (sud).

Dans un article à paraître samedi et diffusé dès vendredi, le magazine allemand Spiegel affirme pour sa part que l'ancien dirigeant demande "plusieurs centaines de millions d'euros" devant ce tribunal, soit "la plus forte somme qu'un salarié en Allemagne ait jamais exigé de son employeur".

Sollicité par l'AFP, un porte-parole de Volkswagen a confirmé que M. Schreiber faisait "valoir envers l'entreprise des prétentions liées à son ancienne activité". 

"Les discussions avec lui n'ont jusqu'à présent mené à aucun accord", ajoute-t-il dans une réponse écrite, sans vouloir donner plus de détails. "Nous maintenons notre position légale", a-t-il simplement indiqué.

M. Schreiber, ingénieur de formation, revendique selon le Spiegel plusieurs brevets liés à l'invention de la boîte de vitesse à double embrayage alors qu'il était à la tête du développement des transmissions de la marque Volkswagen, une division qu'il a dirigée de 1996 à 2003.

Il serait clairement identifié comme inventeur sur plusieurs brevets et estime ne pas avoir reçu la gratification financière adéquate, explique l’hebdomadaire.

Le procès doit reprendre en avril après une première phase de négociations ayant eu lieu mi-juillet, d'après DPA.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
L’éditeur regroupe l’ensemble des équipes travaillant sur les différents projets d’intelligence artificielle au sein d’une division unique de plus de 5000 personnes.

Raspbian a droit, avec PIXEL, à une révision en profondeur de son environnement graphique et à quelques nouveaux outils et services. L’OS se dote d’une interface plus agréable tandis que Chromium fait son entrée dans l’environnement du Pi.

Vous adorez Waze et son aspect collaboratif ? Oubliez tout ca : HERE et ses trois patrons (BMW, Audi, Mercedes) veulent vous montrer comment et pourquoi ils disposent du meilleur système au monde.
Aux termes d’un partenariat entre les deux entreprises, les Renault pourront dès 2017 afficher le célèbre Waze directement sur les écrans tactiles embarqués, en déportant l’écran du smartphone grâce à Android Auto. 
Quelques jours avant sa keynote du 4/10, Google renomme et regroupe ses services. Les Google Apps for Work deviennent G Suite et rejoignent Gmail, Drive, Doc, mais aussi API, les outils de machine learning, Chrome OS ou encore Android au sein de Google Cloud. Et c’est bien plus qu’un simple rebranding !
Cette nouvelle opération de fusion-acquisition se réaliserait à un montant minimum de 30 milliards de dollars, ce qui en ferait une des plus importantes d'un secteur particulièrement sollicité depuis 2015.
Les deux entreprises ont annoncé une collaboration autour de l’intégration des outils de chacune au sein de leurs solutions respectives. Une manière pour de renforcer leur offre de services à l’heure où Microsoft sort les crocs.
Le géant du cloud posera ses valises en région parisienne. Sa nouvelle infrastructure sera opérationnelle à partir de 2017. Une bonne nouvelle pour les clients. 
Le programme de rappel des Galaxy Note 7, affligés d’un problème de batterie, se passe mieux que prévu. Samsung semble enthousiaste et remercie ses clients de leur fidélité, 90% des terminaux défectueux étant remplacés par un autre Galaxy, S7 ou Note 7 fonctionnel. Les livraisons devraient débuter en Europe à compter du 28 octobre, sauf retard.
Les cinq géants américains se sont réunis autour d’une bannière commune pour banaliser et rassurer sur le sujet de l’intelligence artificielle. Ils ont créé une association à but non lucratif. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0