vendredi 30 septembre 2016
 

L'Allemagne accuse Fiat Chrysler d'utiliser un dispositif illégal sur des moteurs diesel

L'Allemagne a envoyé à la Commission européenne une lettre dénonçant l'utilisation par le constructeur Fiat Chrysler (FCA) d'un dispositif illégal concernant les émissions polluantes de voitures diesel, selon un document obtenu jeudi par l'AFP.

Les véhicules accusés d'être équipés d'un dispositif illégal de filtration des émissions polluantes sont de modèle Fiat 500x, Jeep Renegade et Fiat Doblo

Selon des tests menés par la KBA, agence fédérale de l'automobile, sur quatre véhicules du groupe FCA, le système de filtration des émissions polluantes se désactive après 22 minutes, peut-on lire dans un courrier du ministère allemand des Transports daté de mercredi. Ce sont deux minutes de plus que la durée standard d'un contrôle antipollution.

Par ailleurs, le niveau d'oxyde d'azote, hautement polluant, rejeté dans l'atmosphère ressort parfois entre 9 et 15 fois supérieur au niveau autorisé.

Cela "fournit la preuve de l'utilisation d'un dispositif non permis", ajoute le ministère dans sa lettre, confirmant ainsi des informations du magazine Wirtschaftswoche plus tôt dans la journée.

D'après une source gouvernementale, les véhicules concernés sont de modèle Fiat 500x, Jeep Renegade et Fiat Doblo.

En mai déjà, le ministère des Transports, auteur de la lettre, avait découvert des irrégularités chez le fabricant italo-américain, dans le cadre de la commission d'enquête sur les émissions polluantes mise sur pied après la révélation de la tricherie du constructeur allemand Volkswagen. 

La KBA a donc souhaité poursuivre ses tests, selon le courrier.

Interrogé par l'AFP, le ministère allemand des Transports n'a pas souhaité faire de commentaires.

Dans le courrier, il demande à la Commission européenne de "mener des consultations appropriées avec les autorités italiennes pour trouver une solution" alors que ces mêmes autorités, contactées par l'Allemagne, ont nié le problème, arguant que le dispositif mis en place servait à protéger le moteur.

Fin mai, des informations de presse allemandes sur des conclusions similaires de la KBA avaient fait chuter le cours de l'action Fiat Chrysler Automobiles à la Bourse de Milan.

L'enquête menée par le ministère allemand des Transports a mis au jour en avril des irrégularités concernant 16 marques automobiles, allemandes et étrangères, mais a aussi laissé beaucoup de questions en suspens.

Une commission d'enquête parlementaire, mise en place début juillet, souhaite notamment établir le rôle de Berlin dans le scandale des émissions polluantes.

En septembre 2015, le groupe Volkswagen avait avoué avoir installé sur 11 millions de véhicules dans le monde un logiciel truqueur capable d'abaisser les émissions du moteur diesel pendant un contrôle antipollution, afin de les faire passer pour moins polluantes qu'en réalité.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
L’éditeur regroupe l’ensemble des équipes travaillant sur les différents projets d’intelligence artificielle au sein d’une division unique de plus de 5000 personnes.

Raspbian a droit, avec PIXEL, à une révision en profondeur de son environnement graphique et à quelques nouveaux outils et services. L’OS se dote d’une interface plus agréable tandis que Chromium fait son entrée dans l’environnement du Pi.

Vous adorez Waze et son aspect collaboratif ? Oubliez tout ca : HERE et ses trois patrons (BMW, Audi, Mercedes) veulent vous montrer comment et pourquoi ils disposent du meilleur système au monde.
Aux termes d’un partenariat entre les deux entreprises, les Renault pourront dès 2017 afficher le célèbre Waze directement sur les écrans tactiles embarqués, en déportant l’écran du smartphone grâce à Android Auto. 
Quelques jours avant sa keynote du 4/10, Google renomme et regroupe ses services. Les Google Apps for Work deviennent G Suite et rejoignent Gmail, Drive, Doc, mais aussi API, les outils de machine learning, Chrome OS ou encore Android au sein de Google Cloud. Et c’est bien plus qu’un simple rebranding !
Cette nouvelle opération de fusion-acquisition se réaliserait à un montant minimum de 30 milliards de dollars, ce qui en ferait une des plus importantes d'un secteur particulièrement sollicité depuis 2015.
Les deux entreprises ont annoncé une collaboration autour de l’intégration des outils de chacune au sein de leurs solutions respectives. Une manière pour de renforcer leur offre de services à l’heure où Microsoft sort les crocs.
Le géant du cloud posera ses valises en région parisienne. Sa nouvelle infrastructure sera opérationnelle à partir de 2017. Une bonne nouvelle pour les clients. 
Le programme de rappel des Galaxy Note 7, affligés d’un problème de batterie, se passe mieux que prévu. Samsung semble enthousiaste et remercie ses clients de leur fidélité, 90% des terminaux défectueux étant remplacés par un autre Galaxy, S7 ou Note 7 fonctionnel. Les livraisons devraient débuter en Europe à compter du 28 octobre, sauf retard.
Les cinq géants américains se sont réunis autour d’une bannière commune pour banaliser et rassurer sur le sujet de l’intelligence artificielle. Ils ont créé une association à but non lucratif. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0