lundi 26 septembre 2016
 

Cyber-jihadisme: Google, Facebook et Twitter accusés de ne pas en faire assez

Les géants de l'internet, en particulier Google, Facebook et Twitter, ne déploient pas suffisamment de moyens pour empêcher les cyber-jihadistes de mettre à profit leurs services, a accusé une commission du Parlement britannique jeudi.

Google, Facebook et Twitter ne déploient pas assez de moyen pour lutter contre les publications faisant la promotion du terrorisme, selon le parlement britannique

"La ligne de front moderne, c'est internet", écrit le député Keith Vaz, président de la commission des Affaires intérieures, dans un rapport publié jeudi. "Ses forums de discussion et réseaux sociaux sont la sève de Daech et des autres groupes terroristes en matière de recrutement, de financement et de diffusion de leur idéologie", poursuit-il.

"Et c'est en toute connaissance de cause que les grandes entreprises comme Google, Facebook et Twitter (toutes trois américaines, ndlr), se révèlent incapables de répondre à cette menace", ajoute-t-il en estimant que cet "échec" fait de certaines parties d'internet des zones de non-droit.

Quant aux centaines de milliers de comptes suspendus par Twitter et aux millions de vidéos supprimées par Google, elles ne représentent qu'une "goutte d'eau dans l'océan", affirme la commission.

Le problème, souligne-t-elle, vient notamment du manque de moyens humains mis à disposition pour traquer les contenus litigieux: "Ces entreprises ont des équipes de seulement quelques centaines d'employés pour surveiller des réseaux de milliards de comptes".

"Les terroristes et l'apologie du terrorisme ne sont pas autorisés sur Facebook, et nous répondons rapidement et fermement aux signalements de contenus à caractère terroriste", a réagi Simon Milner, un des responsables de Facebook UK, affirmant que l'entreprise "travaille depuis des années avec des experts pour contrer" les discours extrémistes.

Un porte-parole de YouTube (filiale de Google) a lui assuré que la plateforme allait "continuer de travailler avec le gouvernement et les autorités judiciaires afin de définir comment mieux répondre à la radicalisation".

De son côté, Twitter a annoncé la semaine dernière avoir suspendu 235.000 comptes ces six derniers mois dans le cadre de sa lutte contre les publications faisant la promotion du terrorisme.

Ajouté aux suspensions déjà évoquées en février, quand Twitter avait donné un chiffre pour la première fois, cela porte le total des comptes à contenus terroristes suspendus depuis mi-2015 à 360.000.

L'entreprise avait réaffirmé à cette occasion qu'il n'y a "pas d'algorithme magique" pour identifier les contenus terroristes sur internet. C'est aussi ce qu'ont indiqué par le passé d'autres grands acteurs d'internet.

A l'instar du Royaume-Uni, plusieurs gouvernements ont fait monter la pression pour renforcer la lutte contre la propagande jihadiste en ligne.

La commission du Parlement britannique recommande de muscler les moyens de la police anti-terroriste chargée de la surveillance d'internet. Plus insolite, elle propose également de faire appel aux créateurs de jeux vidéo pour contrer la propagande jihadiste avec des moyens sophistiqués.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Advertisement

/// Actuellement à la Une...
Après que Yahoo ait confirmé le piratage de 500 millions de comptes utilisateurs, les entreprises doivent impérativement mesurer l’exposition et tenter de se prémunir au mieux. Voici quelques conseils.
C'est bien le casse du siècle avec au moins un demi-milliard d'inscrits Yahoo impactés. Le coupable : un agent para-gouvernemental non encore identifié.
La Galaxy Note 7 devrait faire son retour en Corée la semaine prochaine et aux Etats-Unis, ainsi qu’en Australie, dans le courant du mois d’octobre. Mais le reste du monde, Europe comprise, ne devrait pas voir les phablettes sur les étals avant fin novembre au plus tôt. Une chose est sûre, Samsung ne veut pas manquer les fêtes de fin d’année.
Le spécialiste du stockage cloud annonce l’ouverture d’une infrastructure en Allemagne avec son partenaire AWS. Les clients Dropbox Business pourront désormais en profiter. 
Après une première salve de tests en laboratoire, l’ANFR a réalisé de nouvelles mesures en conditions réelles sur les niveaux de champs électromagnétiques de Linky. Résultat : rien à craindre ! 
Le groupe automobile annonce le rachat du Français Sylpheo et de son expertise en matière d’intégration et de développement d’applications.
Le LiFi, une technologie vieille de cinq ans, fait ses premiers pas dans le monde de l’entreprise. Après plusieurs projets pilotes, le Français Lucibel s’apprête à commercialiser un luminaire et un émetteur, afin d’équiper des salles, des bureaux, en vrai LiFi. Une première étape vers une utilisation plus large de cette technologie.
En pleine négociation pour son rachat, Yahoo pourrait se voir contraint de révéler, officiellement, le vol des informations d’au moins 200 millions de comptes utilisateurs. Une information qui risque d’ébranler la société la veille de la transaction avec Verizon.
Après le départ de son PDG Hans Verberg en juillet dernier, l’équipementier réseau entame une phase de restructuration et devrait fermer ses deux sites de fabrication en Suède. 3000 personnes devraient ainsi perdre leur emploi. 
Propriété de Google, Waze lance un programme avec les municipalités et les gestionnaires de tunnels pour installer des balises Bluetooth qui permettront d’améliorer (et de maintenir) la connexion GPS en passant dans les tunnels. Une expérimentation sera bientôt lancée à Paris. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0