samedi 30 avril 2016
 

Nokia lance en Inde son smartphone à 99 dollars, le Asha 501

Le fabricant finlandais de téléphone Nokia a lancé jeudi en Inde son smartphone basique à 99 dollars dans l'espoir de se placer sur ce marché émergent qui devrait peser 40 milliards de dollars d'ici 2015.

Le PDG de Nokia Stephen Elop présente le nouvel Asha 501, le 9 mai 2013 à New Delhi

Le PDG de Nokia Stephen Elop a levé le voile sur ce smartphone, le Asha 501, à écran tactile, au cours d'une cérémonie de lancement à New Delhi. Avec ce nouveau produit, Nokia, qui traverse actuellement une période difficile, vise les marchés émergents.

L'Inde, qui est le deuxième marché pour les téléphones mobiles après la Chine, "est très important" pour Nokia, a déclaré à la presse M. Elop qui en début de semaine avait eu une réunion houleuse avec les actionnaires mécontents des performances de la marque.

Avec une population de 1,2 milliard de personnes, le marché indien est "un baromètre fiable qui repère certaines tendances", a souligné le PDG de Nokia.

L'Asha 501 ressemble par certains côtés au mobile Lumia dans le haut de gamme et est destiné à détourner les utilisateurs du logiciel Android de Google offert sur des appareils moins chers fabriqués en Chine.

M. Elop, qui dirige Nokia depuis trois ans, est pressé par des actionnaires de réviser sa décision controversée de se lier au programme Windows de Microsoft. Il s'est refusé à tout commentaire sur les performances financières de sa société.

Nokia, qui a annoncé une perte nette de 355 millions de dollars au premier trimestre, se bat pour reprendre pied sur le marché du smartphone après que ses ventes pour ce type de produit dans le monde ont baissé de 49% au cours du premier trimestre.

Selon les analystes, l'avenir de Nokia est lié à la vente de smartphones basiques dans les marchés émergents tels que l'Inde et l'Afrique où sa pénétration demeure relativement faible.

Toutefois, le fabricant finlandais se heurte à une forte concurrence de ses concurrents Apple et Samsung ainsi que des fabricants chinois et taïwanais.

Asha 501 -- qui signifie "espoir" en Hindi -- prétend offrir 17 heures de conversation et 48 jours de veille.

Le nouvel appareil sera disponible dans 90 pays à partir du mois de juin. Il fonctionnera initialement sur le réseau 2G "car 80% des gens fonctionnent dans un environnement 2G", a souligné M. Elop, mais des versions 3G seront commercialisées ultérieurement

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

/// Actuellement à la Une...
Il est possible de savoir où et à quel moment sera l’avion du président de la République, depuis un simple site Web ouvert à tous : une faille de sécurité énorme. 
Le 4 février 2022, la Hadopi disparaîtra. C’est le sens de l’amendement voté hier soir, par quatre voix contre trois. Évidemment, le sort de la Hadopi n’est pas scellé, l’amendement devrait selon toute vraisemblance être rejeté par le Sénat.
Le partenariat pourrait être annoncé dès aujourd’hui entre les deux entreprises. Google licencierait ses technologies au groupe automobile qui se chargerait de la fabrication et de la commercialisation des véhicules. Le modèle Chrysler Pacifica serait le premier sur la liste.
Vous ne les connaissez probablement pas, mais ils viennent de détrôner Xiaomi et Lenovo du Top 5 des constructeurs mondiaux de smartphones : les Chinois Oppo et Vivo sont respectivement 4ème et 5ème. 
Le géant de la distribution annonce un chiffre d’affaires en hausse de 28% à 29,2 milliards de dollars pour le trimestre. Les services Cloud AWS progressent de plus de 60% et assurent la profitabilité de l’entreprise.
L’éditeur de Redmond vient d’acheter 10 millions « d’oligonucléotides » pour tenter d’y encoder des données. Peut-être est-ce là le moyen de stockage du futur…
Trois jours de débats du matin au soir, 23 articles et plus de 400 amendements examinés, des joutes verbales dignes des plus célèbres « battles » de rap… Qui a dit qu’on ne sait pas s’amuser au Sénat ? A mi-parcours, faisons un point sur certains points emblématiques du projet de loi République numérique.
L’industrie logicielle française se porte toujours très bien. Les 100 premiers éditeurs tricolores cumulent une croissance solide, des bénéfices et investissements R&D en forte hausse. 
Les résultats financiers d’AMD sont toujours aussi mauvais au premier trimestre 2016. Pourtant, son action bondit en bourse. La raison : une co-entreprise en Chine qui devrait rapporter gros au fabricant de puces.
Le chômage des informaticiens a encore reculé entre fin février et fin mars, avec 1000 personnes inscrites en moins à Pôle Emploi. Les offres, elles, continuent à augmenter. 
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LA FILIERE DRONE DECOLLE, Stockage : le Flash se généralise, MWC'2016, DevOps, Meilleures extensions Office 2016 et 365, Chief Data Officer, Rencontre Marc Mossé (Microsoft)...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


INTERNET DES OBJETS : ÊTES-VOUS PRÊT ?, Alternatives à Docker, Se préparer à Blockchain, Visite guidée Google Cloud Platform, Rencontre Sébastien Soriano (Arcep)...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


CES 2016 LES VRAIES STARS : 4K/HDR, impression 3D, Réalité Virtuelle, Caméra 360°, WiFi Gigabit, Drones furtifs + rubrique Big Data, LiFi, Impression en mobilité, Conteneurs pour Windows Server 2016, Machine Learning, Sports d'hiver connectés...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0