lundi 16 janvier 2017
 

Nokia lance en Inde son smartphone à 99 dollars, le Asha 501

Le fabricant finlandais de téléphone Nokia a lancé jeudi en Inde son smartphone basique à 99 dollars dans l'espoir de se placer sur ce marché émergent qui devrait peser 40 milliards de dollars d'ici 2015.

Le PDG de Nokia Stephen Elop présente le nouvel Asha 501, le 9 mai 2013 à New Delhi

Le PDG de Nokia Stephen Elop a levé le voile sur ce smartphone, le Asha 501, à écran tactile, au cours d'une cérémonie de lancement à New Delhi. Avec ce nouveau produit, Nokia, qui traverse actuellement une période difficile, vise les marchés émergents.

L'Inde, qui est le deuxième marché pour les téléphones mobiles après la Chine, "est très important" pour Nokia, a déclaré à la presse M. Elop qui en début de semaine avait eu une réunion houleuse avec les actionnaires mécontents des performances de la marque.

Avec une population de 1,2 milliard de personnes, le marché indien est "un baromètre fiable qui repère certaines tendances", a souligné le PDG de Nokia.

L'Asha 501 ressemble par certains côtés au mobile Lumia dans le haut de gamme et est destiné à détourner les utilisateurs du logiciel Android de Google offert sur des appareils moins chers fabriqués en Chine.

M. Elop, qui dirige Nokia depuis trois ans, est pressé par des actionnaires de réviser sa décision controversée de se lier au programme Windows de Microsoft. Il s'est refusé à tout commentaire sur les performances financières de sa société.

Nokia, qui a annoncé une perte nette de 355 millions de dollars au premier trimestre, se bat pour reprendre pied sur le marché du smartphone après que ses ventes pour ce type de produit dans le monde ont baissé de 49% au cours du premier trimestre.

Selon les analystes, l'avenir de Nokia est lié à la vente de smartphones basiques dans les marchés émergents tels que l'Inde et l'Afrique où sa pénétration demeure relativement faible.

Toutefois, le fabricant finlandais se heurte à une forte concurrence de ses concurrents Apple et Samsung ainsi que des fabricants chinois et taïwanais.

Asha 501 -- qui signifie "espoir" en Hindi -- prétend offrir 17 heures de conversation et 48 jours de veille.

Le nouvel appareil sera disponible dans 90 pays à partir du mois de juin. Il fonctionnera initialement sur le réseau 2G "car 80% des gens fonctionnent dans un environnement 2G", a souligné M. Elop, mais des versions 3G seront commercialisées ultérieurement

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
L’éditeur a présenté un navigateur conceptuel. Baptisé Neon, il propose une interface complètement repensée et intègre surtout des fonctions pratiques et intéressantes au quotidien. 

Un rapport adopté par la commission des affaires juridiques du Parlement européen demande la mise en place d’un cadre légal au niveau européen sur les droits des robots.

Airbnb, Abritel et autres sont visés par une plainte des professionnels de l’hôtellerie et de l’immobilier. Les parties civiles déplorent les inégalités entre ces nouveaux acteurs, moins tenus par les contraintes légales, et eux, souffrant de cette concurrence déséquilibrée.

WhatsApp chiffre de bout en bout les conversations, ce qui est très bien. Il se réserve cependant le droit de forcer la génération de nouvelles clés sans en avertir l’utilisateur, ce qui est moins bien. Faut-il parler de backdoor ? WhatsApp, soutenu par Open Whisper System, soutient qu’il s’agit d’un choix ergonomique, rendant le chiffrement transparent.

Le géant de Redmond a choisi une start-up canadienne spécialisée en deep learning pour sa première acquisition de l’année. Maluuba est spécialisée dans le traitement de requêtes en langage naturel.

La société israélienne spécialisée dans la sécurité et l’analyse forensic mobile a été victime d’un vol de données : 900 Go incluant des informations client, des bases de données ainsi que des informations techniques relatives à ses produits. 

Institution rattachée au premier ministre, France Stratégie propose deux alternatives à l’État dans sa gestion des innovations disruptives : permettre l’expérimentation dans un cadre réglementaire détaillé ou fixer un cadre général souple. 

A en croire le nouveau président des Etats-Unis, la sécurité informatique des institutions américaines est catastrophique. En témoignent les diverses attaques subies ces derniers mois. Donald Trump a donc commandé un rapport aux deux futurs patrons du renseignement américain et a fait de Rudy Giuliani, ancien maire de New York, son conseiller en cybersécurité.

La start-up d’origine française renforce sa solution de marketing mobile sur 2 axes : l’optimisation et les outils d’interaction. 

La société de service bordelaise approfondit son partenariat avec HPE et propose 2 nouvelles offres dans le Cloud sur SAP HANA et un IaaS (Infrastructure as a Service).

Toutes les News
Derniers commentaires