mardi 7 juillet 2015
 

Très haut débit: un rapport sénatorial alarmiste sur le retard français

Un rapport sénatorial a préconisé mercredi "une arrivée en force de l'Etat" pour équiper d'ici dix ans tout le territoire français de la technologie du très haut débit (THD), dressant un constat alarmiste du retard de l'Hexagone dans ce domaine.

"Il faut une arrivée en force de l'Etat sur un réseau d'infrastructures qui est en train de prendre plus d'importance que les routes", a déclaré le sénateur UMP Pierre Hérisson (Haute-Savoie) en présentant avec son collègue socialiste Yves Rome (Oise) un rapport d'information qui a largement débordé du cadre initial, limité à l'action des collectivités territoriales dans le domaine du numérique.

La publication de cette étude de quelque 200 pages survient à la veille de la réunion d'un séminaire gouvernemental qui doit examiner la feuille de route sur ce sujet.

MM. Hérisson et Rome jugent que "les structures de marché sont insuffisamment coordonnées" pour relever le défi d'"une innovation radicale" comme le THD.

Le rapport prône entre autres un relèvement des tarifs d'abonnement à internet pour faciliter les investissements, alors que "la France a le coût le plus bas du monde".

Surtout, l'Etat doit exercer effectivement "ses responsabilités de régulateur et de financeur pour assurer l'égalité territoriale".

Pour le sénateur Hérisson, "il ne faudrait pas se retrouver dans la situation où les collectivités locales, qui ont développé des compétences avérées en matière numérique, font les investissements à la place des opérateurs".

Jean-Marc Ayrault et François Hollande ont annoncé il y a une semaine un plan d'investissements publics et privés de "vingt milliards d'euros" afin que 100% de la population puisse être couverte en très haut débit d'ici dix ans, conformément à l'engagement de la campagne présidentielle numéro 4.

Alors même que l'Europe est à la traîne, avec seulement 4% des abonnés dans le monde au THD, "la France se classerait 23e sur 27" dans l'Union européenne pour le taux de pénétration du très haut débit, selon les deux parlementaires.

Si l'accessibilité au THD progresse avec les investissements de l'opérateur historique France Telecom/Orange, "elle ne concerne vraiment que les zones très denses", avec 1,6 million de lignes installées jusque dans les immeubles des zones très denses, pour 360.000 "logements éligibles" dans les autres zones.

Le retard pris tient pour partie à la coexistence de deux technologies, celle du fil de cuivre, dont "l'extinction devrait être programmée" et celle de la fibre optique, selon le rapport.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

/// Actuellement à la Une...
Grâce à un financement de 10 millions de dollars de la part d’Elon Musk, l’organisme Future of Life Institute a attribué cette somme à 37 projets qui ont tous un but commun : « profiter des avantages de l’Intelligence Artificielle, tout en évitant les pièges potentiels ». 

Dimitri M., fondateur du forum de partage de liens de téléchargement, a été condamné à verser près de 16 millions d’euros aux ayants-droit. Mais il est peu probable que les plaignants récupèrent la totalité de la somme, le principal intéressé étant en fuite aux Philippines.

L’entreprise fondée en 2009 s’appuie sur l’harmonisation bancaire européenne pour proposer la gestion des paiements récurrents. SlimPay annonce un tour de table de 15 millions d’euros, qui seront principalement investis dans la R&D et l’internationalisation. 
Le pilote est pour le moment dans la région de Tel-Aviv, d’où est originaire l’application Waze rachetée par Google voici deux ans. Elle pourrait être rapidement étendue en cas de succès. Soucieux de ne pas froisser les susceptibilités, les trajets sont très encadrés.
Passé par l’Arcep et actuel directeur de la Mission Très Haut Débit au gouvernement, Antoine Darodes prend désormais les rênes de l’Agence du Numérique, lancée en février dernier. 
Le quatrième opérateur intègre désormais la totalité des pays de l’UE en roaming dans son forfait mobile à 19,99 euros. Appels et SMS illimités 35 jours par an et 3 Go de data, sans condition d’ancienneté.
L’entreprise italienne The Hacking Team, spécialisée dans la surveillance au service des gouvernements, vient de se faire dérober plus de 400 Go de données qui ont été postées sur Internet et ce n’est pas beau à voir.
La sévère crise que traverse la Grèce touche désormais les services numériques : plusieurs d’entre eux, dont l’AppStore, iTunes ou PayPal, sont désormais refusés avec une carte de crédit grecque. 
Depuis le 1er juillet dernier Free Mobile peut utiliser la bande de fréquences 1800 MHz sur tout le territoire pour la 4G. 
La commission fédérale des communications a testé un produit présenté par Google et dénommé GG1. GG pour Google Glass ? Diverses informations, tirées des documents de la FCC ou des déclarations passées de Google, tendent à le confirmer.
Derniers commentaires
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


OÙ VA L'IA ? : l'intelligence artificielle n'est plus un mythe - SERVEURS : dans l'attente des solutions ARM - Métiers & IT : la mutation sociale de la R&D - Programmer le RASPBERRY PI- Open Source : pourquoi les entreprises l'ont adopté - Implémenter une architecture LAMBDA SOUS AZURE - Bien choisir son imprimante 3D - Rencontre avec... Henri Verdier, M. Open Data...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA 5G - Bien choisir son Cloud public - Com interne : un RSE pour quoi faire ? - Premiers pas avec Office 2016 - Programmer pour l'Arduino - Crowdinvesting, mode d'emploi - IT Automation : faire face à la simplexité...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0